Au Maroc, Amar Saidani jouit pour le moment du statut « d’investisseur » (Algérie Part Plus)

Confidentiel. Amar Saâdani est à Marrakech et jouit pour le moment du statut « d’investisseur »

Amar Saâdani se trouve en ce moment à Marrakech au Maroc où il possède des biens immobiliers, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. Mais pour le moment l’ex-haut responsable algérien jouit du statut « d’investisseur étranger » et il n’a obtenu aucun statut de « réfugié politique » comme le prétendent de nombreux médias algériens, a pu vérifier Algérie Part auprès de plusieurs sources marocaines concordantes.

En vérité, Amar Saâdani s’est « réfugié » au Maroc au sens économique du terme et non pas au sens politique. Mais nos sources confirment que l’ex-Président du Parlement algérien entretient de bonnes relations et des contacts réguliers avec les autorités marocaines et de nombreux influents hauts responsables proches du pouvoir marocain, à savoir le Makhzen ou le Palais Royal.

Il faut savoir que l’acquisition d’un bien immobilier au Maroc ouvre le droit à un titre de résidence en tant que « visiteur ». Le Maroc délivre également des titres de séjour et des résidences pour des étrangers réalisant divers investissements dans le pays.

Pour rappel, Algérie Part avait révélé récemment que l’ex-secrétaire général du FLN, Amar Saâdani a investi une importante partie de sa fortune accumulée durant ces dernières années au Maroc. Nous avions révélé également qu’il cherchait à revendre depuis 2019 son appartement de 4 pièces situé à Neuilly sur Seine, la banlieue la plus riche de Paris. Comme il a été révélé récemment par Algérie Part, Amar Saâdani n’a pas pu renouveler sa résidence en France à la suite d’un refus catégorique des autorités françaises de lui délivrer une résidence en bonne et due forme, à savoir la fameuse carte de résidence de 10 ans.

Il s’est rabattu sur le Portugal à partir de l’été 2019 où il a investi dans une ferme agricole. Mais, décidément, Amar Saâdani a succombé aux charmes du Maroc et entretient de très bonnes relations avec les autorités marocaines. En possédant plusieurs résidences immobilières dans trois villes importantes marocaines, Amar Saâdani a trouvé une terre d’accueil chez notre voisin de l’ouest.

Rappelons enfin que le sieur Amar Saâdani a été entre 2004 et 2007 président de l’Assemblée populaire nationale (APN), puis du 1er septembre 2013 au 22 octobre 2016 , secrétaire général du Front de libération nationale (FLN).

Algériepartplus, 6 avr 2021

Etiquettes : Algérie, Maroc, Amar Saidani,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image