Au Maroc, l’art comme arme contre le viol (vidéo)

L’art pour dénoncer les violences faites aux femmes. C’est l’objectif de Zainab Fasiki, pionnière de la bande dessinée féministe au Maroc.

S’inspirant du mouvement #MeToo, elle a récemment animé à Casablanca un atelier avec une dizaine d’étudiants et de professionnels.

Elle veut aider les artistes marocains à trouver des réponses créatives aux réactions toxiques générées par une campagne contre le viol, intitulée #TaAnaMeToo (moi aussi).

VOA, 5 avr 2021

Etiquettes : Maroc, femme, viol, #metoo, violences conjugales; violences, féminisme, #TaAnaMeToo,