Belhimer: “La nouvelle Algérie est déterminée à affronter les guerres de quatrième génération”

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a souligné ce lundi, la détermination de la nouvelle Algérie à créer un espace médiatique pour affronter les guerres de quatrième génération et à améliorer l’image de l’Algérie dans les enceintes internationales.

Lors d’une journée parlementaire sous le thème ” la chaîne parlementaire une passerelle entre le peuple et ses représentants et un pari politico-médiatiques “, Belhimer a indiqué que ” la détermination de la nouvelle Algérie à protéger la liberté de la presse et à améliorer l’image de l’Algérie dans les enceintes internationales”.

A cette occasion, Ammar Belhimer, a mis l’accent sur la nécessité de protéger le pays contre les guerres de quatrième génération. « Placer le citoyen au cœur de l’événement politique a nécessité la création d’un espace médiatique qui lui permet de suivre tout ce qui se passe au niveau du parlement » a tenu à rappeler le ministre de la communication, soulignant que cela se concrétisera par la création, bientôt, d’une chaîne parlementaire.

Par ailleurs, le ministre a estimé que la création de la première chaîne parlementaire représente un acquis pour la scène médiatique..

Belhimer a également souligné que la chaîne “renforcera le rôle des médias institutionnels et contribuera à revitaliser la vie parlementaire en rapprochant les citoyens à l’intérieur et à l’extérieur de l’Algérie de l’institution législative et en l’informant d’une information correcte.” Elle constituera également “une plate-forme médiatique pour”. promouvoir «la pratique démocratique et l’action politique et être un outil interactif efficace pour consolider la culture de la citoyenneté et le sens civique”.

Une fois lancée ,a ajouté le ministre – “la chaîne parlementaire accompagnera les efforts de l’Etat pour construire une nouvelle Algérie à travers divers programmes et discussions libres qui reflètent la tendance à l’ouverture politique et à la garantie des libertés.

Belhimer a souligné “l’importance de mobiliser des compétences qualifiées pour gérer et revitaliser cette chaîne pour être un facteur de restauration de la confiance des citoyens dans l’institution législative, en particulier les personnes élues pour voter dans la législation à venir”.

Maghreb Info, 5 avr 2021

Etiquettes : Algérie, Ammar Belhimer, guerres de quatrième génération,