La famille du kamikaze de Lockerbie envisage de faire appel au Royaume-Uni

La famille d’un Libyen reconnu coupable de l’attentat à la bombe de Lockerbie en 1988, qui a tué 270 personnes, va tenter de faire appel de la condamnation directement auprès de la plus haute juridiction britannique, après s’être vu refuser l’autorisation par la Cour d’appel écossaise, a déclaré son avocat.

Abdel Basset al-Megrahi, officier de renseignement décédé en 2012, a été condamné à la prison à vie en 2001 pour le meurtre de 243 passagers, 16 membres d’équipage et 11 habitants de la ville écossaise de Lockerbie.

En janvier, la cour d’appel criminelle d’Écosse a rejeté l’appel interjeté par sa famille, qui avait fait valoir qu’il y avait eu une possible erreur judiciaire. Leur avocat, Aamer Anwar, a déclaré jeudi que la même cour leur avait désormais refusé l’autorisation de faire appel de cette décision.

« J’ai demandé à notre équipe juridique de demander l’autorisation de faire appel directement auprès de la Cour suprême du Royaume-Uni, qui est la dernière instance d’appel pour l’affaire de mon père », a déclaré Ali, le fils de Megrahi, dans un communiqué.

« Je considère mon père Abdelbasset Al-Megrahi comme la 271e victime de Lockerbie ».

Le vol 103 de la Pan Am, en provenance de Londres et à destination de New York, a explosé au-dessus de Lockerbie en décembre 1988.

Megrahi, qui a nié toute implication dans l’attentat, est mort en Libye en 2012 après avoir été libéré trois ans plus tôt par le gouvernement écossais pour des raisons humanitaires en raison d’un cancer de la prostate.

L’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi a reconnu la responsabilité de la Libye dans l’attentat en 2003 et a versé des indemnités aux familles, mais n’a pas admis l’avoir personnellement ordonné.

Toutefois, la famille de M. Megrahi et certains parents des victimes écossaises ont toujours douté de sa culpabilité et de la responsabilité de la Libye et affirment que la vérité n’a pas encore été révélée.

Australia Associated Press, 1 avr 2021

Etiquettes : Libye, Lockerby, terrorisme, attentat, Abdel Basset al-Megrahi, Mouammar Kadhafi,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image