Algérie : Le général-major Bouazza Ouassini condamné à 16 ans de prison ferme

Le tribunal militaire de Blida a condamné , ce jeudi soir , l’ex-Directeur général de la sécurité intérieure (DGSI) le général-major Ouassini Bouazza à 16 ans de prison ferme après avoir été reconnu coupable de « non-respect des consignes militaires », « trafic d’influence », « enrichissement illicite » et « entrave au travail de la justice ».

Auparavant, le procureur de la république auprès du tribunal militaire a requis, ce jeudi, 20 ans de prison à l’encontre de Bouazza.
Trois autres officiers étaient jugés dans la même affaire. Il s’agit du colonel Lotfi qui a écopé de 15 ans de prison et deux officiers aux noms de Nabil et Iskander qui a écopé chacun de 10 ans de prison ferme.

Bouazza Ouassini a été limogé lundi 13 avril 2020 par le président Abdelmadjid Tebboune puis incarcéré le lendemain. Il a été remplacé par le général-major Abdelghani Rachedi.

La Cour d’appel militaire de Blida a rendu mardi un verdict condamnant l’ex-Directeur général de la Sécurité intérieure (DGSI), le Général Ouassini Bouazza à huit (08) ans de prison ferme assortis d’une amende de 500.000 Da pour outrage à corps constitué, usage d’arme à feu, de détention illégale d’armes à feu et de munitions.

Le Jeune Indépendant, 1 avr 2021

Etiquettes : Algérie, corruption, Bouazza Ouassini,