Algérie : Le FFS se démarque des positions populistes et nihilistes (Youcef Aouchiche)

Le Premier Secrétaire national du Front des forces socialistes (FFS), Youcef Aouchiche a invité les partis politiques, les personnalités, les organisations de la société civile et à toutes les forces nationalistes et patristiques de trouver les voies et moyens qui permettront l’avènement d’une Algérie “souveraine”, “démocratique” et “sociale”.

Dans une intervention à l’ouverture des travaux de la pré-convention nationale, le premier responsable du FFS a souligné que l’Algérie a besoin, plus que jamais, d’apaisement pour créer les conditions de la construction d’un front intérieur “solide” pour faire face à toutes les manœuvre internes et externes qui visent à attenter à son unité nationale, à affaiblir l’État et à saper sa souveraineté.

“Il n’est pas trop tard pour tirer les leçons des expériences désastreuses qui ont nourri le désespoir, la défiance et la révolte”,” l’affirmation centrale pour cette crise politique est qu’elle ne peut être résolue sans l’existence d’un État algérien réellement souverain,” a-t-il indiqué.

Rappelons la position de son parti par rapport aux schémas d’inspiration “néolibérale”, dictées, dit-il, par les puissances occidentales, Aouchiche a affirmé que le FFS ne cessera de réclamer l’instauration d’un “vrai dialogue” inclusif” pour bâtir, explique le même responsable, un consensus national autour d’un programme politique, économique et social, “qui propulsera notre pays au rang des nations développées et prospères”.

“Le FFS a déjà affiché sa priorité : la survie de l’État national algérien. Il est disposé à explorer avec des partenaires politiques, syndicaux et associatifs toutes les possibilités de sorties de crise qui préserve l’Algérie comme État et comme nation”, insiste l’intervenant.

Et d’ajouter: “Nous l’avons déjà annoncé et nous le répétons pour la énième fois: Le FFS s’est démarqué et se démarque des positions populistes, nihilistes et d’exclusion des différentes composantes nationales impliquées dans la recherche d’une solution politique qui préserve l’État national, relance le développement au profit de tous et assure une politique sociale d’équité et de justice en rappelant que le respect sincère et total des libertés et droits démocratiques est la seule voie raisonnable qui concrétisera ces objectifs”.

Pour Youcef Aouchiche, la résolution de la crise politique est la mère des solutions à toutes les autres crises. Il a rappelé, encore, que le FFS a alerté sur cette nécessité depuis longtemps. “L’alerte précoce sur cette crise élève encore plus sa responsabilité dans sa résolution”, précise le même responsable.

Le Chef du premier parti opposant, a appelé, de nouveau, les militants de sa formation politiques à Travailler pour réhabiliter la politique et redonner toutes ses chances à la politique, de sortir du “populisme” et des discours “nihilistes” qui, d’après lui, “sapent le moral de nos concitoyens et nous éloignent de plus en plus de la solution politique”. “Les Algériennes et les Algériens ont besoin de leur redonner confiance et espoir et cela ne peut se réaliser qu’à travers un projet politique national consensuel”, affirme Aouchiche.

Assia M.

Crésus, 2 avr 2021

Etiquettes : Algérie, FFS, élections,