Procès de Derek Chauvin: de nouvelles images montrent George Floyd en train de plaider avec des officiers

Un tribunal de Minneapolis a vu de nouvelles images de la caméra de police de George Floyd implorant des policiers lors de son arrestation, disant: « Je ne suis pas un méchant ».

La vidéo montre le policier Derek Chauvin avec son genou sur le cou de M. Floyd pendant plus de neuf minutes, et M. Floyd implorant de ne pas être blessé.

M. Chauvin, 45 ans, qui a depuis été limogé de la police, nie les accusations de meurtre et d’homicide involontaire coupable.

La mort de M. Floyd en 2020 a déclenché des manifestations mondiales contre la police et le racisme.

Les avocats de la défense ont indiqué qu’ils soutiendraient que M. Floyd, âgé de 46 ans, était décédé d’une overdose et d’une mauvaise santé, et que la force utilisée était raisonnable.

Les observateurs du troisième jour du procès ont déclaré que les images montrées des actions de M. Floyd avant et pendant l’arrestation pourraient être une tentative des procureurs de traiter l’allégation selon laquelle la drogue a joué un rôle dans sa mort.

Que montre le film bodycam?

Le tribunal a vu des images des caméras corporelles appartenant aux agents Thomas Lane, J Alexander Kueng et Tou Thao. La caméra de M. Chauvin est tombée au sol alors que l’arrestation se déroulait et n’a donc pas donné d’enregistrement visuel de l’événement.

Dans les images de M. Lane, M. Floyd est vu confronté à la police. Il les supplie: « S’il vous plaît, ne me tirez pas dessus … Je viens de perdre ma mère. »

M. Floyd est menotté et continue de plaider auprès des agents Lane et Kueng, disant qu’il ne leur résiste pas et « fera tout ce que vous me direz ».

Une bagarre se produit lorsque la police tente de faire monter M. Floyd dans un véhicule, et il se met à pleurer et à résister en disant qu’il est claustrophobe et anxieux.

M. Chauvin et son partenaire M. Thao arrivent alors que l’arrestation se poursuit.

Alors que les policiers le traînent hors de la voiture et le retiennent au sol, on peut entendre M. Floyd appeler sa mère et dire aux membres de sa famille qu’il les aime.

Les spectateurs commencent à crier sur les agents pour vérifier le pouls de M. Floyd et cesser de le retenir.

Qu’est-ce que les témoins ont dit mercredi?
L’employé du magasin, Christopher Martin, 19 ans, a déclaré au tribunal qu’il avait brièvement interagi avec M. Floyd en tant que client à l’intérieur de Cup Foods peu de temps avant son arrestation.

Il a dit que M. Floyd « avait l’air d’être défoncé » parce qu’il avait du mal à répondre à une question simple, mais qu’il était suffisamment lucide pour pouvoir tenir une conversation. Il a décrit M. Floyd comme « sympathique et accessible ».

Dans la vidéo de surveillance du magasin, on peut voir M. Floyd rire, parler aux gens et se promener.

M. Martin a déclaré au jury qu’il avait vendu à M. Floyd un paquet de cigarettes et qu’il avait reçu un faux billet en guise de paiement. M. Martin a expliqué qu’il savait que le projet de loi était faux par sa couleur et sa texture, mais a ajouté que M. Floyd « ne semblait pas savoir qu’il s’agissait d’un faux billet ».

Il a dit qu’il avait envisagé de laisser le magasin le déduire de son salaire au lieu de confronter M. Floyd, mais a ensuite décidé d’en informer son responsable. Un autre employé a appelé la police.

M. Martin, qui a été témoin de l’arrestation, a déclaré qu’il se sentait « incrédule et coupable » parce que « si je n’avais tout simplement pas pris la note, cela aurait pu être évité ».

Charles McMillian, 61 ans, était un autre témoin qui a pris la barre mercredi.

Sur la base des images de vidéosurveillance, M. McMillian semble avoir été le premier spectateur sur les lieux de l’arrestation de M. Floyd. Il a déclaré au tribunal qu’il avait engagé une conversation avec M. Floyd, le pressant de monter dans la voiture de police.

M. McMillian a déclaré qu’il se souvenait se sentir « impuissant » en voyant l’incident se dérouler. On peut l’entendre sur vidéo dire à M. Chauvin: « Votre genou sur son cou, c’est faux homme. »

Alors que le tribunal a vu des images de l’arrestation, M. McMillian a commencé à sangloter et le juge a demandé une brève pause.

Que s’est-il passé d’autre pendant le procès jusqu’à présent?
Dans ses déclarations liminaires lundi, le procureur Jerry Blackwell a déclaré au jury que M. Chauvin avait « trahi son insigne » en s’agenouillant sur le cou de M. Floyd et en utilisant « une force excessive et déraisonnable » pour le détenir.

Dans le même temps, l’avocat de M. Chauvin, Eric Nelson, a déclaré que l’affaire portait sur des preuves et non sur une « cause politique ou sociale ». Il a déclaré que M. Floyd avait ingéré des drogues au moment de son arrestation « dans le but de les cacher à la police », et a suggéré que cela avait contribué à sa mort.

Quatre jeunes témoins sont venus à la barre mardi. Darnella – l’adolescente dont le film sur la mort de M. Floyd a déclenché des protestations mondiales – a déclaré qu’elle « continue à s’excuser » auprès de lui pour « ne pas faire plus ».

Elle a déclaré au tribunal qu’elle avait commencé à filmer sur son téléphone parce qu’elle « avait vu un homme terrifié, mendier pour sa vie ».

«Ce n’était pas bien – il souffrait», dit-elle.

Un témoin, Donald Williams II, formé aux arts martiaux mixtes, a été interrogé pendant plus d’une heure par l’accusation et la défense lundi et de nouveau mardi. Il a déclaré au tribunal que M. Chauvin avait utilisé une technique dangereuse appelée « étranglement sanguin » et faisait des mouvements de va-et-vient avec son genou pour augmenter la pression sur le dos et le cou de M. Floyd.

Il a rejeté les suggestions de la défense selon lesquelles lui-même et les interactions d’autres passants avec la police avaient menacé les agents sur place.

BBC, 1 avr 2021

Etiquettes : George Floyd, Derek Chauvin, procès, Minneapolis, racisme, répression, négrophobie,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image