Algérie : « Le vide politique profite au retour de la Issaba » (Djilali)

VF-FAMILY

SOUFIANE DJILALI MET EN GARDE : « Le vide politique profite au retour de la Issaba »

Le président du parti politique Jil Jadid, Soufiane Djilali a estimé, lors de son passage hier au Forum du journal « Algérie maintenant » et « Beur TV » que l’Algérie vit une crise économique et politique en premier lieu, affirmant que le changement porté par le président Tebboune pour lutter contre les résidus de l’ancien système demande de l’effort de la détermination des partis politiques, des pouvoirs publics et de la société en général. À cet effet, et pour assurer une cohésion comme le commande la situation, l’homme politique a demandé aux citoyens à ne pas se laisser emporter par des rumeurs, mensonges et la discorde véhiculés par certaines parties à l’intérieur comme à l’extérieur du pays pour créer une contre-révolution.

Il a affirmé dans ce sens que certaines parties, sans toutefois les citer, cherchent à créer un vide afin de permettre le retour de la Issaba, et ce en se dressant contre le dialogue engagé par le chef de l’État. L’intervenant a plaidé pour des élections propres et crédibles pour concrétiser le projet de l’Algérie nouvelle, assurant que ce projet ne peut être réalisé en dehors de solutions politiques et économiques claires et positives afin d’éviter des situations extrêmes.

« La bande a triché dans les élections passées, acheté les voix des électeurs et autres comportements malsains qui ont eu des impacts négatifs sur la pratique politique saine dans notre pays », a-t-il dénoncé, tout en avertissant que les résidus de l’ancien régime existent toujours et occupent des postes importants au sein du gouvernement. « Certains clans qui font partie de l’ancien régime s’opposent toujours au changement, en dépit de la volonté du président de la République», dénonce encore le président de Jil Jadid.

Il a relevé, dans ce contexte, le manque de transparence dans la gestion des institutions de l’État, en plaidant pour un grand ménage pour atteindre le changement radical et la rupture avec les anciennes pratiques. Pour barrer la route aux partis politiques symboles de l’ancien système, l’invité du Forum a invité les formations politiques à participer massivement au prochain rendez-vous électoral, pour parer aux partis qui profitaient d’habitude de l’abstention, en l’occurrence le RND et le FLN.
Brahim Oubellil

Le Courrier d’Algérie, 4 mars 2021

Tags : Algérie, Soufiane Djilali,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
6 + 15 =