Algérie : Mokri plaide pour l’exclusion du Maroc de l’Union du Maghreb arabe

Abderrazak Makri, président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), a exprimé son approbation à la proposition, dévoilée il y a quelques jours par Rached Ghannouchi, président du parlement tunisien, qui consiste à encourager un processus d’intégration régionale entre l’Algérie, la Tunisie et la Libye.

Lors d’une conférence de presse, Mokri a plaidé ce samedi pour l’exclusion du Maroc de l’Union du Maghreb arabe, s’alignant ainsi sur une position similaire, exprimée par Rached Ghannouchi.

Pour Makri, le Maroc « a opté pour les sionistes » au détriment de la cohésion maghrébine. « Par conséquent, nous devrions accepter la proposition de Ghannouchi », a-t-il souligné Le président du MSP a soutenu, a par ailleurs, l’inclusion de la Mauritanie à cette initiative. « Le Maroc a ramené les ennemis sionistes devant la porte de la maison. Nous leur ferons pas confiance », a-t-il asséné. « Le jour où ils corrigeront le tir, notamment avec les sionistes, nous pourrons, à ce moment, parler du Grand Maghreb », a-t-il ajouté.

A l’occasion du deuxième anniversaire du Hirak, Makri a encore réservé le chien de sa chienne au régime de Bouteflika, l’accusant d’avoir “dilapidé 1.500 milliards de dollars”

Ce pactole astronomique “aurait pu être utilisé la mise en place d’une économie forte qui aurait pu éviter au pays la crise financière qu’il vit actuellement, malheureusement ces ressources sont parties en fumées à travers les circuits de la corruption”.

Concernant les marches d’hier, Makri a déclaré qu’elles ne contenaient pas d’intimité, soulignant que ceux qui veulent construire le pays ne le construisent pas avec la vie privée.

Maghreb Info, 27 fév 2021

Tags : Algérie, Maroc, Tunisie, UMA, Union du Maghreb arabe, Maghreb, Rached El Ghannouchi,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
29 + 18 =