Législatives au Maroc: la plupart des Marocains ne croient pas les partis et estiment que l’argent est déterminant

Par Kamal Louadj

En 2021, le royaume chérifien organisera des élections législatives et communales. À cette occasion, un sondage révèle que 60% des Marocains ne font pas confiance aux partis politiques. Selon le même rapport, plus de 80% des sondés estiment que l’argent joue un rôle déterminant dans les élections.

En prévision des élections législatives et municipales de 2021 au Maroc, dont la date officielle n’a pas encore été annoncée, l’Institut d’études sociales et médiatiques (IESM) vient de publier un sondage qui indique que plus de la moitié des Marocains ne font pas confiance aux partis politiques.

Réalisé en janvier, les sondeurs ont pris un échantillon de 875 personnes âgées de plus de 18 ans.

Ainsi, selon le document, 60% des personnes interrogées affirment ne pas faire du tout confiance aux partis politiques. Alors que 26,6% d’entre elles ont répondu qu’elles ne faisaient pas totalement confiance aux formations politiques. Seuls 11% des interrogés ont déclaré faire confiance aux partis, alors que 2,6% ont choisi de ne pas répondre à cette question.

Quid de l’influence de l’argent dans les élections?
Les sondeurs ont également cherché à savoir quel était l’avis des Marocains quant au poids de l’argent dans les élections.

En effet, 81,3% des personnes interrogées estiment que l’argent a un poids déterminant sur les résultats, alors que 16,2% affirment qu’il a une influence limitée. Enfin, 2,5% jugent que l’argent n’a aucun effet sur le déroulement et les résultats des élections.

Concernant la participation aux élections, 67% des sondés affirment avoir voté lors des élections précédentes, alors que 27,9% ont répondu n’avoir jamais voté.

Sputnik, 5 fév 2021

Tags : Maroc, élections, corruption, partis politiques,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
7 + 9 =