Le Futur de l’Algérie et de l’Après Pétrole.

L’Algérie doit se préparer pour faire face à l’après pétrole, un grave défi et une véritable Renaissance. A l’avenir l’Algérie devrait être la plaque tournante du commerce Transsaharien entre l’Europe et l’Afrique. L’altitude de la Méditerranée en Tunisie et plus précisément le golfe de Gabès, qui est plus élevé que le plateau du Sahara Algérien de plusieurs dizaines de mètres. La réalisation d’un Canal Navigable Titanesque pour s’adapter à l’évolution du trafic maritime, qui sera alimenté à partir du golfe de Gabès et qui desservira les villes frontalières Tozeur/Hazoua (Tunisie) et la ville de Taleb Larbi (Algérie). Ce Canal traversera ensuite certaines villes du Nord et du Sud de l’Algérie. Il s’étendra de la ville de Gabès en Tunisie jusqu’à la ville de Touggourt, passant par les villes de Oued-Souf, Biskra, Barika, Boussaâda, Ain-Ouessara, Djelfa via Hassi-Bahbeh, Laghouat et Metlili par Beriane et Ghardaia, puis le territoire de la wilaya de Ouargla (via la zone industrielle et l’aéroport), et de nouveau Touggourt pour la première phase dont la longueur est d’environ 1580 kms cette phase sera dotée d’un ensemble de plages et ports et d’un grand nombre de viaducs de grandes et moyennes tailles. La profondeur du Canal navigable n’excèdera pas dix huit mètres (18), sa largeur variera entre 25O mètres et 600 mètres par endroit et hors agglomérations ce qui veut dire qu’en agglomération la largeur du canal demeurera à 250 mètres, avec la création de plusieurs (ensembles Plages/Ports). La profondeur de l’ensemble des Ports ne dépassera pas les 16 mètres et 18m vers le large.. Quant aux plages, cette dernière (la profondeur) débutera à 0,20 mètres, 0,50 mètres 1, 2, 3 mètres (voire 10 mètres) et 18 mètres vers le large, la superficie de chacune des plages sera de 1500 mètres x 1200 mètres, celle des ports elle n’excèdera pas les 2500 mètres x 2500 mètres, (idem pour la seconde phase). La distance entre chaque ensemble (Plage/port) variera entre 80 et 140 kilomètres, ce qui veut dire que chaque ville ou wilaya concernée sera dotée d’un port et une plage (soit la création d’environ une vingtaine à (24 plages), dix-neuf (19) à vingt deux (22) ports, 03 terminaux 01 Pétrolier, 02 Méthaniers et entre 35 trente cinq et 45 quarante cinq Viaducs de grande et moyenne taille, 20 passerelles piétonnières, pour la totalité du circuit phase 1 et 2.

Entre autre, développer et moderniser l’existant des villes et villages. La première phase sera opérationnelle dans un délai de 60 mois, soit environ 260 semaines ou dans 05 années, quant à la seconde phase, elle desservira, à partir de Metlili dans la wilaya de Ghardaia les villes suivantes El-Ménia, Ain-Salah, Tamenrasset et In-Guezzam. Avec la création de nouvelles agglomérations urbaines villes et villages de taille moyenne pour un véritable et efficace tourisme. Ces derniers seront dotés de toutes les commodités Plages, Ports, Stations de Carburants, Hôtels, Restaurants, Cafés restaurants (service rapide), Complexes Touristiques, Auberges, Centres de vacances, Bibliothèques, Ecoles, Collèges, Lycées et Instituts, Salles de sport, Complexes sportifs avec terrains de football, Salles de cinéma et de spectacles, Centres Commerciaux et de Loisirs, Mosquées, Musées Régionaux, Administrations sous toutes ses formes, (APC, Bureau de Poste, Unités de production et de transformation de tous genres, Douanes, Police, Gendarmerie, Sapeurs-Pompiers au niveau de chaque nouvelle ville et dans chaque port des brigades de Gendarmerie, de Police, de Pompiers avec la création de Commissariats de police maritime, Hôpitaux, Cliniques, Dispensaires, Pharmacies, etc.), Gares Routières, Stations de taxis, Gares Ferroviaires, Aérodromes et Terminaux Méthaniers et Pétroliers à Bériane, Ain-Salah et Ouargla. Et Pour une sécurité maximale, la présence militaire est inéluctablement indispensable et demeure une nécessité absolue d’où la création de Casernements et autres pour une véritable sécurité 24/24 heures.

Ces nouvelles agglomérations Urbaines et ces bases de vie seront constituées et implantées entre Metlili/El-Ménia/Ain-Salah, Ain-Salah/Tamenrasset et Tamenrasset/In-Guezzam. Proposition, désormais ces villes porteront les noms des Martyrs suivants : (01-Ali Ammar ville, 02-Larbi Ben Mhidi ville, 03-Hassiba Benbouali ville, 04-Mostefa Benboulaid ville, 05-Krim Belkacem ville, 06-Colonel Amirouche ville, 07-Colonel Si El-Haoues ville, 08-Colonel Lotfi ville, 09-Mohamed Boudiaf ville, 10-Ferhat Abbas ville, 11-Ahmed Zabana ville, 12-Houari Boumédiène ville). La seconde phase sera opérationnelle dans un délai approximatif de 48 mois soit environ 208 semaines, ou dans 04 années. Le coût approximatif du projet de l’ensemble des deux phases est estimé à 84 milliards euros soit l’équivalent de 91,8 milliards de dollars, sous toute réserve.

Ce gigantesque projet restera réalisable à condition que les autorités compétentes approuvent et acceptent sa réalisation… !! Ce dernier (Projet) sera bénéfique pour tous les secteurs économiques en général et en particulier le Tourisme, le Transport Maritime à partir de l’Algérie et ses différentes wilayas et de l’Europe vers le continent Africain via la Tunisie et l’Algérie et vice/versa, l’Agriculture sous toutes ses formes, la culture de la betterave sucrière, une autre Planète-scoop, on peut obtenir plusieurs genres de transformation avec cette « Plante Révolutionnaire« . De par l’équation chimique suivante « C12H22O11+H2O—4C2H6O+4CO23 » on obtient la réaction d’une fermentation extraordinaire, les résultats sont éloquents, sans appel et donnent à fortiori ce qui suit…,
A-1-La création de plusieurs unités de production de Sucre de tous genres. (Sucre blanc, Sucre roux etc…).

A-2-La création de plusieurs unités d’Agrocarburant (Bioéthanol) pour une meilleure biodiversité.


A-3-La création de plusieurs unités d’aliments de bétail.

Et à partir de l’élevage de vaches laitières on peut créer ou procéder à la création de plusieurs Unités de transformation de lait en poudre, des plantations de Caféiculture, de Cacaotiers, de Bananeraies ou fruits musacées, la culture d’ananas, d’Arboricultures, la Conjuration des changements climatiques et la diminution de moins de 73% de la progression de l’avancée du désert vers le nord. Le principal but du présent projet est typiquement économique d’une part et d’autre, il permet à l’Algérie de créer des milliers, (voire des millions d’emplois, toutes professions confondues) pour contrecarrer et éradiquer d’une manière définitive le gravissime fléau du chômage à travers le territoire national.

MISE EN VALEUR D’UN PLAN STRATEGIQUE

Ce sont les entreprises qui créent les emplois et les richesses, et l’économie décide de leur qualité… !! Les réformes ne servent à rien si les entreprises vont mal.

La mise en valeur d’une stratégie pour les énergies renouvelables tel que le solaire (Eolien, Hydraulique etc.). A ce titre d’exemple l’énergie solaire à potentiel thermique (consulter mon site internet et voir sur Articles/Réflexions, l’article « Uranium Définitions et Catégories »), elle est estimée (l’énergie) par certains spécialistes à 42000 (quarante-deux mille) milliards de mètres cubes de gaz par an, soit l’équivalent de 10 (dix) fois les champs de gaz de Hassi/R’mel. Agriculture, la nappe phréatique dans le sous-sol du Sud Algérien est de près de 50000 (cinquante mille) milliards de mètres cubes d’eau (soit une équivalence des deux tiers de la Mer Méditerranée) et une bande de près de 06 (six) millions d’hectares à fertiliser sous 3/4 ans). Avec cette masse d’hectares fertilisés, l’eau des nappes phréatiques, la conjuration des changements climatiques, et l’application de l’agriculture au Sud, l’Algérie fera un grand bond en avant, d’où le développement de l’agriculture sera semblable à celle de la Californie dans les USA, ce qui veut dire « Californiser le Sud Algérien” . A ce moment-là, On peut dire que notre pays est devenu le plus grand et important grenier alimentaire de toute l’Afrique (voire de toute la planète) et que la bataille du développement est presque gagnée et notre pays l’Algérie restera un grand pays aux charmes multidimensionnels.

Lire la suite depuis la source

Tags : Algérie, pétrole, après-pétrole,