Maroc -Sahara Occidental : L’amer aveu du Makhzen

Invétéré mauvais élève en politique, le Makhzen vient, une nouvelle fois, de se faire prendre à son propre jeu du mensonge comme moyen dérisoire de nier une réalité manifeste. Après avoir soutenu, durant presque trois mois, que rien ne se passe au Sahara Occidental occupé, il vient de reconnaître, en catimini, il est vrai, qu’il ne disait pas la vérité. Et c’est le site de France 24, une chaîne de télévision publique financée par l’Etat français dont elle défend les positions et, de ce fait, un des plus constants “porte-voix” du Makhzen – c’est dire la véracité de l’information donnée – qui a fait voler en éclats la politique de mensonge, à propos de la situation existante dans les territoires sahraouis occupés, suivie, depuis le 13 novembre dernier, par celui-ci.

Elle a, en effet, rapporté les propos tenus à l’AFP, l’agence française de presse officielle, à partir de Rabat, par “un haut responsable marocain” sur ce qui s’est passé le samedi 23 du mois en cours à El Guerguerat: “Il y a eu des tirs de harcèlement à proximité de la zone (en question)”, a explicitement reconnu ce “haut responsable”. Ce faisant, il révèle au grand jour que la propagande du Makhzen sur le caractère prétendument calme de la situation au Sahara Occidental occupé, n’est que vil mensonge. Et ce, même s’il a tenté de minimiser la portée de l’attaque, menée le jour sus-indiqué par l’ALPS (Armée populaire de libération sahraouie), contre la zone d’El Guerguerat.

Contre l’évidence même et contre de nombreux témoignages circulant sur les réseaux sociaux, il a, en effet, prétendu que “(cela) n’a pas touché l’axe routier” et que “le trafic n’a pas été perturbé”. Ne pouvant occulter ces témoignages, le site de France 24 – soutien inconditionnel aux thèses du Makhzen, oblige – a néanmoins tenté de faire douter de leur crédibilité. Le décompte des tirs de missiles qui ont touché El Guerguerat – un décompte qui correspond à celui donné par le Front Polisario qui lui a officiellement parlé de quatre missiles tirés – et le bruit des bombardements entendu près de la station-service s’y trouvant, rapportés par des camionneurs dans les vidéos postées sur les réseaux sociaux, n’ayant pu, soutient-il, en effet, “être authentifiés de source indépendante”.

Comme n’a pu l’être, toujours selon le site de France 24, le témoignage d’un autre camionneur qui a déclaré, dans les mêmes vidéos, que “tous les camions sont partis car “(leurs chauffeurs) ont eu très peur”.

Mourad Bendris

Dzair-Tube, 25 jan 2021

Tags : Sahara Occidental, Front Polisario, Maroc, El Guerguerat,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image