Algérie : Le premier pas d’un marathon

Par SALIM KOUDIL

Que le spectacle commence ! C’est, effectivement, ce qu’inspire l’actualité du pays depuis vendredi passé, jour de réception de la première cargaison des vaccins anti-Covid russes. Il ne s’agit que d’un petit pas d’un long marathon qui attend le gouvernement. Le début de l’opération de vaccination, hier samedi, annonce d’ores et déjà l’énorme boucan que ne tardera pas à soulever la pression sur ce « produit ».

Toutefois, il ne faut pas omettre un fait indéniable, tellement rare ces dernières années, ou plutôt décennies. Le gouvernement a respecté sa parole, celle d’apporter le vaccin avant la fin du mois de janvier. Mis devant cet « impératif », lancé par le président Tebboune, l’équipe d’Abdelaziz Djerad, et en premier lieu le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderahmane Benbouzid, peut se vanter d’avoir réussi. Elle peut d’autant se le permettre que les critiques étaient nombreuses, et émanant de plusieurs fronts, concernant l’échec annoncé de cette opération. Maintenant Sputnik 5 est là et les défis, les vrais, avec lui.

Les polémiques n’hésiteront pas à muter vers d’autres terrains, et les sujets ne manqueront pas. Il y a d’abord, la quantité du vaccin russe réceptionnée. Au lieu des 500 000 attendus (et payés d’avance, pour la bagatelle somme de 1,5 milliard de dinars), 50 000 (soit 10%) ont été réceptionnés vendredi dernier. Le gouvernement sera également surveillé concernant les personnes qui vont recevoir les vaccins et sur le respect de l’ordre des priorités. De par ce qui se passe sous d’autres cieux, cette controverse sera sans aucun doute au rendez-vous. Une autre est déjà annoncée, celle concernant le dispatching des vaccins. Sans oublier la cadence avec laquelle se déroulera l’opération.

Pour rester dans les chiffres, en plus des 50 000 reçus vendredi, la même quantité est attendue aujourd’hui dimanche. Cette fois, la cargaison n’est pas russe mais du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca. Ce ne sont que les premières étapes avant la réception de l’ensemble de la commande. Le grand chantier qui attend le gouvernement, va avoir besoin d’une organisation sans faille, et ce n’est pas une sinécure.

ReportersDZ, 31 jan 2021

Tags : Algérie, coronavirus, covid 19, pandémie, vaccination, vaccin,