Le site Algérie Patriotique n’est plus censuré

Le site d’information Algérie Patriotique appartenant à Lotfi Nezzar, fils de Khaled Nezzar n’est plus censuré

Levée de la censure qui touchait le site francophone Algérie Patriotique, appartenant au fils du général à la retraite Khaled Nezzar.

Le site « Algérie patriotique », propriété de Lotfi Nezzar, fils de l’ancien ministre de la Défense, reprend donc ses activités en Algérie après une longue interruption.

En 2019, l’Autorité de contrôle des postes et des communications électroniques avait rendu une décision de gel des activités des sociétés Internet « Devona Algérie » et «SLC», affiliées à Lotfi Nezzar.

Lotfi Nezzar avait déclarait dans une interview publiée par son site Algérie Patriotique : « Nos entreprises sont ciblées depuis des années … et j’ai été la cible d’une campagne de diffamation lancée par l’ancienne clique présidentielle qui diffusait des informations trompeuses concernant des privilèges présumés que nous aurions touchés »

Le 6 août 2019, le tribunal militaire de Blida avait émis des mandats d’arrêt internationaux contre l’ancien ministre de la Défense, Khaled Nezzar, et son fils Lotfi, directeur de la société « SmartLink Com ».

La télévision publique qui avait rapporté les informations à l’époque avait déclaré que les personnes concernées étaient accusées de « complot » et de « violation de l’ordre public », des actes prévus et punis par les articles 77 et 78 du Code pénal et l’article 284 de la justice militaire. Loi.

Le 24 septembre 2019, le tribunal militaire de Blida a condamné Khaled et Lotfi Nezzar par contumace, à vingt (20) ans d’emprisonnement.

11 décembre 2020, Khaled Nezzar rentre au pays dans un avion présidentiel, avec le salue militaire.

Le 2 janvier 2021, le tribunal militaire de Blida a rendu des verdicts acquittant les généraux Mohamed Medien et Bachir Othman Tartag, le frère de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika, Said Bouteflika, et la secrétaire générale du « Parti des travailleurs, Louisa Hannoune, des accusations de « compromission de l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’État », et les poursuites judiciaires ont été annulées.

Casbah Tribune, 28 jan 2021

Tags : Algérie, Algérie Patriotique, Khaled Nezzar, Lotfi Nezzar, censure,