The Times of Israel : Réouverture du bureau de liaison israélien au Maroc, 2 ans après

Un envoyé israélien rouvre son bureau de liaison avec le Maroc après 20 ans


David Govrin renforcera la présence diplomatique d’Israël dans le pays après la normalisation, l’expansion des relations politiques, touristiques, économiques et culturelles bilatérales

Le chargé d’affaires d’Israël au Maroc est arrivé mardi dans la capitale, Rabat, 20 ans après qu’Israël a fermé son bureau de liaison dans ce pays d’Afrique du Nord.

Le Dr David Govrin, qui a été ambassadeur d’Israël en Égypte de 2016 à 2020, renforcera la mission diplomatique d’Israël dans le pays, élargissant les liens politiques, touristiques, économiques et culturels bilatéraux.

Le Maroc est devenu le troisième État arabe en 2020 à normaliser ses relations avec Israël dans le cadre d’accords négociés par les États-Unis, rejoignant les Émirats arabes unis et Bahreïn. En retour, le président américain de l’époque, Donald Trump, a atteint un objectif vieux de plusieurs décennies du Maroc en soutenant sa souveraineté contestée au Sahara occidental, ce que Rabat appelle ses «provinces du sud».

Le bureau de liaison d’Israël à Rabat avait été fermé à la fin de 2000, lorsque le Maroc a décidé de mettre fin aux liens de bas niveau existants entre les deux pays avec le déclenchement de la deuxième Intifada. Bien que les bureaux de liaison des pays aient été fermés il y a une vingtaine d’années, les propriétés sont restées dans leurs possessions respectives, permettant à Jérusalem et à Rabat de les rouvrir rapidement.

Dans un premier temps, le Maroc et Israël maintiendront des bureaux de liaison dans leurs pays respectifs, mais prévoient d’établir des ambassades à part entière à l’avenir.

Le cabinet israélien a approuvé dimanche l’établissement de relations diplomatiques entre Israël et le Maroc. La Knesset est toujours tenue de ratifier le traité. Les accords de normalisation précédents ont été approuvés à l’unanimité par le cabinet, à la Knesset, tous sauf les députés arabes, ont soutenu les pactes.

Le Maroc abrite la plus grande communauté juive d’Afrique du Nord, qui existe depuis l’Antiquité et s’est développée avec l’arrivée de Juifs expulsés d’Espagne par les rois catholiques à partir de 1492.

Il atteignit environ 250000 à la fin des années 1940, soit 10% de la population nationale, mais de nombreux Juifs sont partis après la création d’Israël en 1948, beaucoup d’entre eux fuyant les hostilités locales dirigées contre eux à propos de l’établissement de l’État juif.

Environ 3 000 Juifs restent au Maroc et la communauté de Casablanca est l’une des plus actives du pays.

Israël, quant à lui, abrite 700 000 Juifs d’origine marocaine.

Mardi également, le consulat d’Israël à Dubaï a ouvert ses portes avec l’arrivée du consul général Ilan Sztulman. Sztulman se concentrera sur le développement des liens économiques, du tourisme et des vols entre les pays, selon le ministère des Affaires étrangères. Eitan Na’eh, l’ambassadeur d’Israël aux Emirats Arabes Unis, est arrivé dimanche à Abu Dhabi .

«L’arrivée des chefs de mission au Maroc et à Dubaï achève la première et importante phase d’ouverture de nouvelles missions israéliennes dans la région dans le cadre des accords d’Abraham», a déclaré le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi.

Les agences ont contribué à ce rapport.

The Times of Israël, 26 jan 2021

Tags : Maroc, Israël, normalisation, bureau de liaison,