Présidentielles françaises: Marine Le Pen en tête au 1er tour

La présidente du Rassemblent national [parti d’extrême droite], Marine Le Pen pourrait surprendre tout le monde lors des présidentielles de 2022.

Celle qui est réputée pour ses positions controversées et qui n’a de cesse de stigmatiser les musulmans engrangerait 26 à 27% des votes contre 23 à 24% pour le président sortant au premier tour du scrutin, selon un sondage.

« A 15 mois de l’élection présidentielle, un sondage donne des premières tendances. Selon une enquête Harris Interactive, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen devancerait en effet d’une courte tête le président sortant Emmanuel Macron au premier tour du scrutin de 2022 », ont rapporté ce dimanche des médias français.

Dans le détail, l’actuel locataire de l’Elysée rallierait 23 à 24% des suffrages au premier tour, en fonction des différents candidats potentiels à droite et à gauche, tandis que celle qui plaide pour l’interdiction du voile et de la djellaba engrangerait, elle, 26 à 27% des votes, selon toujours les mêmes sources.

En 2017, Emmanuel Macron avait recueilli 24% des voix au premier tour, contre 21,3% à Marine Le Pen. Il l’avait emporté au second tour avec 66,1% des suffrages contre 33,9% à la présidente du Rassemblement national.

De l’avis de nombreux français et étrangers établis dans ce pays, ce ne sera pas une bonne chose si Marine Le Pen réussit à l’emporter lors du scrutin 2022 car elle a tendance à diviser, à déchirer davantage la société française plutôt qu’à la rassembler.

En tout cas, une nouvelle confrontation entre Macron et Le Pen n’est pas écarter eu égard aux résultats des sondages.

Pour rappel, Macron -alors candidat à la présidentielle- avait annoncé en février 2017 lors d’une interview à Echorouk News en Algérie que la colonisation française est «un crime contre l’humanité» et «une vraie barbarie».

Des propos qui lui ont valu de vives critiques de la part de nombreux responsables politiques français, entre autres Jean-Pierre Raffarin qui a estimé que «Ce n’est pas digne d’un chef d’État…», ou Marine Le Pen qui a jugé que «C’est grave d’aller à l’étranger pour accuser le pays qu’on veut diriger de crime contre l’humanité ».

Echourouk, 25 jan 2021

Tags : France, élections, Macron, Marine Le Pen,