Maroc : Les relations avec Israël risquent d’imploser le parti islsmiste au pouvoir

Selon plusieurs médias locaux, de nombreux responsables du PJD dans la ville d’Afreïj, région de Tarudant ont présenté leur démission pour protester contre la décision de leur parti desoutenir la normalisation des relations avec l’Etat d’Israël.

La vague de condamnations essuyée par le parti islamiste au pouvoir a poussé dix (10) de ses membres à la démission collective du parti, mettant ainsi un terme « à leur lien avec cette formation politique ». Les médias marocains indiquent que l’on attend l’annonce d’autres démissions.

Le chef du PJD, Saadeddine El Othmani, le même qui qualifiant l’établissement de relations officielles avec Israël de « génocide civilisationnel », a signé de sa poignée l’accord de normalisation en présence du roi du Maroc, Mohammed VI.

Dans le but de justifier cet acte, l’ancien premier ministre et fondateur du parti, Abdelilah Benkirane, a déclaré que son parti fait parti du pouvoir et ne peut que soutenir ce pouvoir. « On ne peut pas laisser tomber l’Etat à un moment aussi critique », a-t-il dit.

Tags : Maroc, Israël, PJD, normalisation,