MAROC : la Banque mondiale propose une stratégie de gestion durable du littoral

Par Boris Ngounou – Publié le 21 janvier 2021 / Modifié le 22 janvier 2021

MAROC : la Banque Mondiale propose une stratégie de gestion durable du littoral©hbpictures/Shutterstock

La Banque mondiale vient de présenter le plan de gestion durable du littoral dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, au nord du Maroc. Ce dispositif extensible, et dont la mise en œuvre s’étend jusqu’en 2040 a pour but de promouvoir le développement durable des côtes, à travers un certain nombre d’activités, de secteurs et de modes d’utilisation du territoire.
Les activités humaines dans la région de Rabat-Salé-Kénitra, au nord du Maroc, seront désormais menées suivant une approche économico-environnementale et régionale. C’est l’une des dispositions de la feuille de route 2021-2040 relative à la mise en valeur durable du littoral dans cette région. Le premier Schéma régional côtier de Rabat-Salé-Kénitra, élaboré par la Banque mondiale avec le soutien du gouvernement italien, a été présenté le 13 janvier 2021. « À travers cette approche participative étayée par des données probantes, nous pouvons contribuer à préserver la résilience de cette région et assurer un développement durable pour les générations à venir » souligne Jesko Hentschel, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Maghreb.

Le schéma prévoit notamment des investissements dans les activités vertes et durables le long du littoral. À savoir, l’organisation de la pêche artisanale et la formation des pêcheurs aux meilleures pratiques, la réhabilitation écologique des zones humides côtières, la construction d’usines de traitement des eaux usées dans certaines localités, la stabilisation biologique des dunes ou encore le recyclage et la valorisation des déchets plastiques.

Le Schéma régional côtier de Rabat-Salé-Kénitra est quelque peu calqué sur le Plan national de gestion intégrée du littoral (PNL), lancé par le Maroc en 2019. Sauf que le travail de la Banque mondiale se distingue par son approche régionale et concertée. Car pour répondre aux réalités locales, l’institution de Bretton Woods a mené des consultations avec différentes parties prenantes de la mise en valeur du littoral, notamment des pêcheurs, des associations professionnelles, des organisations de la société civile, des scientifiques et des agriculteurs.

Dans une démarche perspectiviste, la Banque mondiale avec le concours du gouvernement marocain a conçu un guide méthodologique de mise en œuvre des schémas régionaux du littoral, afin d’étendre cette approche innovante et intégrée de la gestion des côtes à d’autres régions.

Boris Ngounou

Afrik21, 21 jan 2021

Tags : Maroc, Banque Mondiale, gestion du littoral,