Les États-Unis confirment la vente de missiles PATRIOT au Maroc

L’Administration américaine du commerce international a confirmé la vente des systèmes de défense aérienne PATRIOT et des avions de reconnaissance G550 au Maroc.

L’agence américaine n’a cependant pas fourni de détails sur la valeur ou la quantité de la vente, mais elle a rappelé que le Maroc est le plus gros acheteur d’armes américaines sur le continent africain.

Il a rappelé que le Maroc avait renforcé sa marine et équipé son armée de véhicules sophistiqués.

«De plus, cette année, le Maroc a acheté 25 nouveaux F-16, pour un budget total de 2,8 milliards de dollars. Il a également acheté 24 nouveaux hélicoptères Apacheattack pour 1,6 milliard de dollars », a-t-il déclaré.

Le Maroc a reçu 24 avions de combat F 16 des États-Unis alors qu’il cherche à moderniser son armée et à renforcer sa supériorité aérienne en Afrique du Nord. Outre les importations d’armes, le Maroc a lancé un plan de construction de sa propre plateforme d’industrie de défense et a discuté avec les Etats-Unis des perspectives de projets bilatéraux dans ce sens.

Les deux pays ont signé l’année dernière un pacte militaire stratégique qui court jusqu’en 2030.

Les Forces armées royales ont passé une commande de 9 milliards de dollars pour l’acquisition de 25 jets F16 et de 36 hélicoptères Apache qui l’aideront à renforcer ses capacités défensives et d’attaque. D’ici 2028, le Maroc prévoit de disposer de 48 jets F16 au total, équipés de radars de cinquième génération et de 36 hélicoptères Apache, selon FAR Maroc, un portail militaire spécialisé dans l’armée marocaine.

Ces acquisitions, qui s’ajoutent aux chars Abram, montrent que les Forces armées royales restent cohérentes dans leurs efforts de modernisation de l’armement.

Les récents achats américains du Maroc feraient pencher la balance de manière significative dans la course aux armements régionale avec l’Algérie, un pays dont le chef d’état-major a formé et armé le séparatiste du Polisario et a décrit le royaume nord-africain comme «l’ennemi».

Un rapport publié par le Strategic Defence Intelligence (SDI) indique que le Maroc est en passe de devenir la première armée d’Afrique en 2022 grâce à ses acquisitions avancées. Une prophétie qui est sur le point de se réaliser alors que le Maroc est en passe de renverser une Algérie – en proie à des conflits internes et à des revenus en baisse – en tant que première armée d’Afrique.

«Notre intérêt permanent pour la modernisation et l’équipement de vos unités découle de notre volonté constante de développer vos capacités de défense et de vous fournir les moyens et équipements nécessaires, selon un plan global et intégré pour la prochaine décennie. Nous avons donné nos hautes orientations pour la mise en œuvre de ce Plan, qui permettra de finaliser ce qui a été réalisé au cours des deux dernières décennies, afin que nos Forces Armées restent le bouclier protecteur et le rempart infranchissable de la défense de la Nation et ses valeurs sacrées », a déclaré le roi Mohammed VI dans un ordre du jour aux Forces armées royales l’année dernière.

Source : The North Africa Post, 21 jan 2021 (traduction non officielle)

Tags : Maroc, Patriot, missiles tir-air, défense anti-aérienne,