#MetooIncest : « J’avais 12 ans, mon père venait le soir dans ma chambre » (Corinne)

Elle s’appelle Corinne, une victime parmi des millions qui ont décidé de briser le tabou et en parler.

« J’avais 12 ans, mon père venait le soir dans ma chambre. Je n’oublierai jamais ses mains, son sexe, et sa manière de dire qu’il devait avoir ce que je donnerai à d’autres plus tard… ma mère était au courant…à 53 ans, je vois un psychiatre ».

« Aujourd’hui, il est mort. J’ai refusé d’aller à son enterrement. Je souhaiterais une loi sans prescription pour l’inceste…c’est un minimum. Je fais des cauchemars, éveillée ou pas ».

Au commentaire de : « Courage Madame je vous souhaite une réelle resilience et un bonheur immense », Corinne répond : « Merci beaucoup. J’y travaille, avec mon psychiatre. Pas facile, des flashs qui n’arrêtent pas de m’envahir. Mais je reste optimiste ».

« C’est lui le monstre », lui écrit Claudie. « Ils étaient des monstres tous les deux… des enfants c’est sacré ! Qu’on ne s’avise pas de toucher aux miens ! », réponde-t-elle.

Nathalie lui écrit qu’elle aussi se rend chez un psychiatre pour se soigner. « Il faut briser ces tabous ! », lui dit Corinne.

Tags : #MetooInceste, Olivier Duhamel, Camille Kouchner, Inceste, viol, pédophilie, pédocriminalité,