The Times : Les citoyens vendent leur bijoux pour survivre en Tunisie

Publicités

De notre correspondant: Les Tunisiens vendant l’or de leur famille montrent à quel point la révolution de 2010 est tombée de ses espoirs et de ses rêves

En se promenant dans la médina de Tunis, les marchands murmurent souvent: «Voulez-vous vendre de l’or?» Les bijoux ont toujours été autant un investissement que des ornements personnels, mais les récents indices commerciaux suggèrent une crise. «Les gens vendent leurs alliances», a déclaré Abdel Monème Khoudjet al-Khil, vice-président du siège des artisans joailliers, une autorité de l’État. «Ils vendent pour payer les factures d’eau et d’électricité – même pour manger.»

En dix ans depuis le renversement du président Ben Ali, transformant la Tunisie d’un État policier en démocratie, le dinar a perdu la moitié de sa valeur face au dollar. Un gramme d’or est désormais vendu jusqu’à 180 dinars tunisiens contre 60 à 70 en 2010.

Publicités

The Times, 18 jan 2021

Tags : Tunisie, printemps arabe, bijoux, or,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
27 + 9 =