Algérie : Donner un cap à l’Afrique

La visite du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, en Afrique du Sud, vient rappeler les fondamentaux de l’esprit de l’Union Africaine, basé sur une volonté d’indépendance, de solidarité continentale et de soutien indéfectible des pays en lutte pour leur indépendance. Les deux plus importantes économies d’Afrique et également les plus respectées dans le concert des nations continuent d’assumer pleinement l’esprit panafricain. En effet, les voix de l’Algérie et de l’Afrique du Sud qui n’ont jamais divergé sur leur position de principe sur les questions sahraouie et palestinienne. La raison de cet attachement indéfectible aux droits de peuples de disposer de leur avenir vient de la longue lutte pour l’indépendance et des grands sacrifices consentis par les peuples algériens et sud-africains.

L’axe Alger-Pretoria est une véritable épine dans le pied des impérialistes qui ne voient en Afrique que les richesses qu’elle recèle. Même si le combat pour la dignité de l’homme africain est encore long et difficile à mener, les deux grands pays d’Afrique ont le mérite de matérialiser un idéal qui, viendra le jour où il se concrétisera. Il suffit de chercher dans l’histoire des deux pays pour comprendre que les peuples ont réalisé un véritable miracle. Très peu de gens donnaient l’Algérie indépendante après tant de décennies de colonisation et des massacres innommables. De même pour les Sud-africains, dont on les disait incapables de faire face au régime de l’apartheid. Ces deux nations, aujourd’hui indépendantes mèneront l’Afrique à son émergence. Et ce ne sont pas là des propos d’un rêveur, mais la marche de l’Histoire.

On ne voit peut être pas encore le début de quelque chose de révolutionnaire à l’échelle du continent noir, mais la détermination d’Alger et de Pretoria finira par vaincre l’impérialisme international. Il existe entre l’Algérie et l’Afrique du sud 33 accords bilatéraux et mémorandums d’accord couvrant un large éventail de domaines tels que le commerce et l’industrie, la diplomatie, la défense, l’énergie, les arts et la culture, les sports, la science et la technologie, l’agriculture, l’éducation, santé, etc. Il suffit de donner du sens à chaque accord et l’Afrique suivra. La réussite est dans la conviction, cela les deux pays en ont, mais il faut aussi faire montre d’une grande volonté commune pour donner un cap à l’Afrique.
Par Nabil.G

Ouest Tribune, 14 jan 2021

Tags : Algérie, Afrique, Sahara Occidental,