Une Guinéenne nommée à la tête de la mission de l’ONU en RDC

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a annoncé, jeudi, la nomination de la Guinéenne Bintou Keita au poste de Représentante spéciale et Cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Mme Keita succédera à l’Algérienne Leila Zerrougui, qui achèvera sa mission à la tête de la MONUSCO en février après trois années à la tête de la plus importante opération de paix dans un pays francophone. Elle sera la seconde femme, et la première femme originaire d’un pays d’Afrique subsaharienne, à diriger la MONUSCO qui fut créée en 2010.

La prochaine Représentante spéciale du Secrétaire générale de l’ONU en RDC dispose de plus de 30 années d’expérience aux Nations Unies, oeuvrant dans les domaines de la paix, de la sécurité, du développement, de l’humanitaire et des droits de l’homme. Son expérience l’a conduite à travailler dans des environnements de conflit et d’après-conflit.

Ces deux dernières années, Mme Keita a occupé les fonctions de Sous-Secrétaire générale de l’ONU pour l’Afrique, un poste commun à deux départements du Secrétariat des Nations Unies : celui des affaires politiques et de consolidation de la paix et celui des opérations de paix. Auparavant, elle avait occupé les fonctions de Sous-Secrétaire générale aux opérations de maintien de la paix de novembre 2017 à décembre 2018.

Une carrière onusienne menée en Afrique

La carrière onusienne de Mme Keita aux Nations Unies a principalement été menée en Afrique subsaharienne dans chacune de ses sous-régions.

Entre 2015 et 2017, elle a servi en tant que Représentante spéciale conjointe adjointe pour l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD) dont le mandat a pris fin le 31 décembre dernier. Entre février et novembre 2015, elle a dirigé les efforts des Nations Unies pour lutter contre le virus Ebola en Sierra Leone. De 2007 à 2010, elle a également été Représentante exécutive adjointe du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies au Burundi (BINUB).

Mme Keita est entrée à l’ONU en 1989. Elle a également occupé plusieurs fonctions de direction au sein du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) dans plusieurs pays africains (au Tchad, en République du Congo, à Madagascar, au Cap-Vert, au Rwanda, au Burundi) ainsi qu’au siège à New York.

La prochaine cheffe de la MONUSCO a fait ses études supérieures en France. Elle est diplômée d’un master en économie sociale de l’Université de Paris II Panthéon Assas et d’un diplôme d’études supérieures en administration et gestion des entreprises de l’Université de Paris IX Dauphine.

ONU Info, 14 jan 2021

Tags : Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo, MONUSCO, Bintou Keita, ONU, Congo, Guinée,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Entrez Captcha ici : *

Reload Image