Algérie : Ouyahia vendait des lingots d’Or au marché noir

La Cour d’Alger a rouvert, hier, le procès en appel dans les affaires dites du montage automobile et le financement occulte de la campagne présidentielle-2019, après l’acceptation, par la Cour suprême du pourvoi en cassation introduit par les deux anciens premier ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, notamment. Il convient de rappeler que dans un premier jugement, rendu le 25 mars 2020, la Cour d’Alger avait condamné ces derniers à, respectivement, 15 et 12 ans de prison ferme, alors que Youcef Yousfi et Mahdjoub Beda, ex ministres de l’Industrie, avaient écopé de 05 ans de prison ferme, chacun.

La Cour avait également les hommes d’affaires Ali Haddad, Hacene Arbaoui, Ahmed Mazouz et Mohamed Baïri à des peines allant de 03 à 04 ans de prison ferme, l’ancienne wali de Boumerdes, Yamina Zerhouni et Fares Sellal, à 02 ans. Ceci au moment où Abdelghani Zaâlane, ancien directeur de campagne de Bouteflika et Aboud Achour, directeur du CPA, avaient bénéficié du non-lieu.

Lors de son audition l’ancien premier ministre Ahmed Ouyahia a reconnu, pour la première fois, dans des déclarations fracassantes, qu’il avait reçu des lingots d’or comme cadeaux des princes et émirs du golfe, et qu’il les avait revendues au marché noir. Ahmed Ouyahia a révélé que des dizaines d’émirs des pays du Golfe venaient dans le sud algérien et faisaient des cadeaux aux officiels.

L’ancien premier ministre a avoué qu’il avait vendu 60 lingots d’or, reçus comme cadeaux des princes de 4 pays du Golfe alors qu’il était en fonction, au marché parallèle pour 350 millions de dinars, soit 35 milliards de centimes. Les décélérations d’Ouyahia sont intervenues après que le juge l’ait interrogé sur la source des fonds trouvés dans ses comptes bancaires et postaux non déclarés, qui avoisinaient 70 milliards de centimes.

Il convient de rappeler, que ce procès en appel ouvert, hier, intervient après l’acceptation de la Cour suprême du pourvoi en cassation, interjeté par la défense des accusés.

L’Est Républicain, 19 jan 2021

Tags : Algérie, Ahmed Ouyahia, lingots d’or,