Maroc/Covid-19: L’état d’urgence sanitaire prolongé d’un mois

Publicités

L’état d’urgence sanitaire en vigueur au Maroc depuis la mi-mars a été prolongé d’un mois pour juguler la pandémie de nouveau coronavirus dans le royaume, a indiqué, jeudi, un communiqué.
Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire dans tout le pays jusqu’au 10 février, selon le communiqué. Un couvre-feu nocturne de 21h00 à 06h00 a été imposé dans tout le pays du 23 décembre au 13 janvier, avec interdiction des fêtes et des rassemblements, fermeture des restaurants et commerces à 20h00, sauf à Casablanca, Marrakech, Agadir et Tanger, où les restaurants sont totalement fermés.
Le Maroc comptabilise, au total, plus de 447 000 cas de contamination au coronavirus et 7 618 décès, selon le dernier bilan des autorités. Quelque 2 000 nouveaux cas de Covid-19 sont enregistrés quotidiennement.

Tunisie : 2 373 nouvelles infections et 48 décès en 24 heures
En 24 heures, la Tunisie a pu détecter 2 373 nouvelles infections par le Covid-19 ainsi que 48 décès supplémentaires.
D’après un bilan épidémiologique, publié jeudi soir par le ministère tunisien de la Santé, le pays totalise 152 254 cas confirmés suite à 658 772 tests de dépistage, depuis le 2 mars 2020.
Depuis cette date, le Covid-19 a coûté la vie à 5 052 Tunisiens. Jusqu’au 6 janvier courant, quelque 1 624 patients positifs au Covid-19 sont hospitalisés, dont 352 en réanimation et 127 sous respiration artificielle. Dans une déclaration de presse dans la journée, Hachmi Louzir, directeur de l’Institut Pasteur et membre du Comité national de lutte anti-coronavirus, a assuré que «le confinement général n’est pas une ligne rouge (…) il sera imposé si la situation sanitaire l’exige». M. Louzir a déclaré que le Comité n’avait pas encore abordé la possibilité d’un confinement sur tout le territoire du pays, bien qu’il puisse être imposé pour contenir la pandémie de Covid-19, dont le nombre de décès ne cesse de s’amplifier parallèlement au nombre de contaminations journalières. Et d’informer que le Comité national de lutte anti-coronavirus avait insisté (lors de sa dernière réunion mardi dernier en présence du chef du gouvernement) sur la nécessité d’appliquer rigoureusement les mesures de prévention et les gestes barrières qui, a-t-il regretté, n’ont pas été correctement mises en œuvre par les citoyens. «D’autres pays, tout comme la Tunisie, ayant enregistré une recrudescence de la propagation du Covid-19, ont refait recours au confinement général alors qu’ils ont, déjà, entamé des campagnes de vaccination», a-t-il ajouté.
Pour sa part, la porte-parole du ministère tunisien de la Santé, Nissaf Ben Alaya, a mis en garde quant au niveau élevé de risque de propagation du virus dans le pays.
La responsable tunisienne a ajouté que la propagation du Covid-19 «est très rapide dans les différents gouvernorats du pays (…) celui de Tozeur (sud-ouest) est devenu le premier en termes de taux de propagation de la maladie sur une échelle de 100 000 habitants».
R. M.

Publicités

Le Jour d’Algérie, 8 jan 2021

Tags : #Maroc #Coronavirus #Covid19 #Etatdurgence

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
6 + 22 =