Maroc Leaks : C&I touchait 120.000€ par an pour espionner l’Algérie

Maroc, Marocleaks, C&I, Communication&Institution, lobbying, Algérie, #Maroc, #Algérie,

« COMMUNICATION&INSTITUTION »

Olivier Le Picard et Gaëtan De Royer sont les responsables de la société de conseil en lobbying « COMMUNICATION &INSTITUTION », sise au 105 Boulevard Haussmann 75008 Paris, Cette société sert, depuis plusieurs années, de couverture aux activités de la DGED marocaine en France, activités dirigées contre l’Algérie et le Polisario, sous forme de campagnes médiatiques hostiles.

Des documents récupérés dans une des boites mails, utilisées par Mourad El ghoul, Chef de cabinet du tortionnaire Yassine Mansouri, ont permis d’apprendre que les responsables de cette société travaillent depuis 2005 directement avec la DGED – le bureau marocain de renseignement extérieur – sous les clauses d’un contrat appelé « Programme de communication institutionnel en France pour le Royaume du Maroc ». (Voir contrat ci-dessous)

“Monitoring sur l’Algérie” est le nom de code donné par la societé de lobbying “Communication & Institution” au travail visant à déformer l’image de l’Algérie et du Front Polisario et édulcorer celle du Maroc en France et ailleurs.

Ils facturent aussi le « monitoring presse (alertes, commandes de vidéo et pages de textes), les « frais correspondant au sondage réalisé par TNS Sofres », la « revue de presse quotidienne » et la « mission assistance conseil », toute une panoplie de services pour lesquels ils touchent des sommes faramineuses.

Les deux lascars recevaient des directives de Mourad El Ghoul, ainsi que de Mohamed Bellahrach, Laarbi Boucharaa, Youness Idrissi et Salem Mrani.

A l’instar de tous les français qui faisaient du lobbying pour Mohammed VI, ils étaient récompensés aussi avec des « luxueux » tours dans les villes touristiques du Maroc où ils pouvaient, en toute liberté, s’adonner aux pratiques interdites à l’Hexagone (tourisme sexuel, pédophilie, adultère, etc).

Ils étaient aussi invités à participer aux festivités du trône, aux rendez-vous sportifs tels que les trophées de Golf Hassan II ainsi qu’aux festivals de cinéma de Marrakech où ils étaient dans les hôtels les plus huppés du royaume.


Budget 2010

Programme de communication institutionnelle en France pour le Royaume du Maroc

Le présent budget est établi sur la base des précédents budgets annuels et des missions définies par le Royaume du Maroc. Il comprend des honoraires pour les missions de conseil et d’accompagnement, ainsi que des frais liés au développement du programme en France (hors billets d’avion et logement au Maroc).

1. Mission « Maroc »

1.1. Assistance conseil :
• mise à disposition d’une équipe de consultants sous la direction de MM. Olivier Le Picard et Gaëtan de Royer ;
• contribution à l’élaboration de la stratégie de communication institutionnelle ; adaptation de la stratégie en fonction du contexte français (rédaction de notes / conseils) ;

• études thématiques ponctuelles (analyse de perception de sujets liés à l’actualité politique et économique du Royaume auprès des prescripteurs et relais d’opinion ; évolution de cette perception dans le temps) ;
• identification des circuits de propagation de l’information (rumeurs, polémiques,…) ;
• construction d’argumentaires ;
• entretien d’un réseau de contacts (leaders d’opinion, ONG, journalistes, universitaires et think tanks,…) alimentation de ce réseau en informations (plan de contacts à l’occasion de déplacements à Paris de personnalités marocaines,…) ;
• communication de crise (polémiques intérieures ; événements exceptionnels…) ;
• réunions de coordination à Paris et à Rabat.

1.2. Monitoring « Maroc »

• identification des sujets d’intérêt des médias concernant le Maroc ;
• analyse de la forme et de l’ampleur de la couverture médiatique liée à l’actualité marocaine (synthèses hebdomadaires et alertes quotidiennes) ;
• examen des éléments de perception / Royaume du Maroc ;
• suivi des rumeurs, pour alertes et suivi.

1.3. Opérations exceptionnelles :

• organisation d’opérations de communication dans le cadre du programme, selon les besoins du Royaume du Maroc et/ou en cas de crise (voyage de presse, édition,…) ;

TOTAL HONORAIRES ANNUELS « MAROC »

1.1. Honoraires / Assistance conseil……………………………………..90 000 €
1.2. Honoraires / Monitoring.…………………………..………………. 90 000 €
Total « Maroc »………………………………………………………………. 180.000 €

1.3. Budget provisionnel annexe, en fonction de l’actualité
(réserve opérationnelle) ……………………………………………………………30.000 €

Les frais spécifiques (déplacements au Maroc, hébergement, etc.) ou relevant d’opérations exceptionnelles (sondage, location de salle pour rencontres avec la presse, travaux d’impression, frais de surveillance en cas de circonstances exceptionnelles…) sont refacturés sur justificatifs à l’euro près, après acceptation préalable de devis par le responsable du budget.

2. Mission de surveillance « Algérie »

2.1. Monitoring « Algérie »

• identification des sujets d’intérêt des médias concernant l’Algérie ;
• analyse de la forme et de l’ampleur de la couverture médiatique liée à l’actualité algérienne (synthèses hebdomadaires et alertes quotidiennes) ;
• examen des éléments de perception / République algérienne ;
• comparaison des données obtenues entre le Maroc et l’Algérie ;
• identification des circuits de propagation de l’information ;
• études thématiques ponctuelles ;
• suivi des rumeurs, pour alertes et suivi.

TOTAL HONORAIRES ANNUELS « SURVEILLANCE ALGERIE »

Total « surveillance Algérie »………………………………………120.000 €

3. RECAPITULATIF ANNUEL (Honoraires + Frais)

Honoraires « Maroc »…(assistance conseil et monitoring)………………………………………………………………… 180 000 €

Honoraires « surveillance Algérie »………………………………120.000 €
Frais courants forfaitaires………….……………………………………30.000 €
Total réglé en quatre virements trimestriels de 85.000 € ……330.000 €

+ Budget provisionnel annexe, en fonction de l’actualité
(réserve opérationnelle) …………………………………………………30.000 €