La normalisation du Maroc avec l’entité sioniste s’inscrit dans le cadre de la servitude stratégique du Makhzen

France's President Nicolas Sarkozy (C), Moroccan King Mohammed VI (R) and his brother Prince Moulay Rachid attend a ceremony to launch the construction of the Tangiers-Rabat-Casablanca high-speed railway line. REUTERS/Philippe Wojazer (MOROCCO - Tags: POLITICS) - RTR2S08E
Publicités

L’expert en questions stratégiques et sécuritaires, Pr Mhand Berkouk a affirmé que la normalisation des relations entre le Maroc et l’entité sioniste intervient dans le cadre de la servitude stratégique du régime du Makhzen, mais elle n’entamera en rien la volonté du peuple sahraoui à poursuivre sa lutte légitime, à parachever le processus de libération de son territoire et à exercer son droit à l’autodétermination.

Dans une déclaration à l’APS, M. Berkouk a souligné que cette normalisation n’est pas chose nouvelle, en ce sens qu’elle constitue une confirmation, voire une trahison renouvelée et multidimensionnelle de la cause palestinienne, à travers laquelle le Maroc a bafoué l’unité de la Nation arabe et méprisé les sentiments du peuple marocain à l’égard de la cause palestinienne.

Le Sahara occidental est une question de décolonisation, conformément aux décisions et résolutions onusiennes, un processus qu’il convient de relancer à travers l’activation du droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et via la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO), a-t-il soutenu, estimant que face à cette situation la communauté internationale doit prendre conscience de l’importance de se conformer au Droit international pour permettre aux parties au conflit de parvenir à un terrain d’entente, et partant concourir à la garantie de conditions objectives pour l’organisation de ce référendum.

Cependant, la principale entrave qui se dresse devant ce processus demeure la politique du fait accompli adoptée par le Maroc avec la complaisance de certains pays, comme la France, en contrepartie de sa servitude stratégique qui vise à créer un climat d’instabilité dans la région Nord-ouest de l’Afrique pour empêcher l’émergence de l’Algérie, en tant que pays influent et une puissance économique.

La servitude stratégique du Maroc est manifeste dans la participation des forces militaires marocaines aux campagnes menées contre la Libye, l’Irak et le Yémen, ainsi qu’en Angola et au Zaïre auparavant, aux côtés des pays auteurs de schémas de division ciblant certains pays, a-t-il observé.

Publicités

Tags : Maroc, France, servitude, protectorat,

Publicités

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Résoudre : *
30 × 21 =