Entrée en vigueur de l’accord de libre échange continentale africaine

La Mauritanie est l’un des premiers pays africains à ratifier l’Accord d’’établissement et de mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLEC), qui entre en vigueur à partir d’aujourd’hui, vendredi 1er janvier 2021.

À ce jour, 34 pays africains sur 55 pays membres de l’Union africaine ont ratifié cet accord. En vertu de cet accord, un marché de 1,2 milliard de consommateurs sera créé, formant la plus grande zone franche au monde, ce qui aidera les économies africaines à se remettre plus rapidement de l’impact de la pandémie Covid-19, qui a conduit à une récession sans précédent a eu des répercussions sérieuses sur les économies du continent.

L’adhésion de la Mauritanie s’inscrit dans la perspective des efforts nationaux visant à assurer la mise en œuvre effective de l’accord dont on attend les plus grands bénéfices pour l’économie mauritanienne.

Dans le cadre de la ratification de la stratégie nationale pour entrer dans la zone de libre-échange africaine, la Mauritanie a signé et ratifié une série d’autres accords de libre-échange.

Ce nouveau marché commun africain, dont l’accord est entré en vigueur aujourd’hui, est considéré comme l’un des espaces les plus importants et les plus vastes de libre-échange et qui permettra d’augmenter la capacité concurrentielle de notre économie nationale, au regard de la position géographique de notre pays.

AMI, 1 jan 2021

Tags : Mauritanie, Afrique, ZLECA, libre échange, commerce, Union Africaine, UA,