Plus de 800 criminels sous les verrous grâce au décryptage du système EncroChat

Dans une opération conjointe des polices du Royaume Uni et des Pays Bas, un vaste de réseau de narcotrafic a été neutralisé grâce à l’information interceptée dans le système de communication crypté connu sous le nom de EncroChat.

Selon des sources de la police néerlandaise, les criminels sont tombés dans le piège de leur confiance aveugle dans le système basée sur les communi cations cryptées pour téléphones portables Android.

En Grande Bretagne, 746 détentions ont été pratiquées et quelque 59 millions d’euros, deux tonnes de drogue, 77 armes et plus de 28 millions de comprimés Etizolam confisquées.

Aux Pays Bas, l’enquête a été confronté à la corruption au sein des services de la police. Selon cette dernière, certains signes indiquent que des criminels ont reçu des informations confidentielles de la part de certains policiers. Le décryptage de 23 millions de messages en dira plus.

« La corruption est une conséquence du crime organisé. Et cela n’a pas été suffisamment combattu depuis longtemps », déclare un responsable des services de sécurité néerlandais cité par la presse locale. « Le crime organisé aux Pays-Bas est devenu complètement incontrôlable et a pu continuer jusqu’à ce jour », affirme-t-il.

Tags : EncroChat, cybercrime, criminilaité, cryptage, portables, trafic de drogue, blanchiment,