Mali : Les attaques contre les militaires s’amplifient après IBK

MALI: DÉJÀ, APRÈS IBK, PLUS DE 23 MORTS ET DES DIZAINES DE BLESSÉS PARMI LES FAMa

Les attaques contre les militaires s’amplifient après IBK

À moins d’un mois de la démission forcée du président IBK, revendiquée par le M5-RFP, le Mali compte déjà plus de 23 morts, des dizaines de portés disparus et de blessés parmi ses militaires.

Trois militaires maliens ont été tués dans une embuscade tendue par des présumés terroristes dans la région de Ségou, au centre du Mali, ont annoncé jeudi les autorités maliennes.

« Le 09 septembre 2020, aux environs de 14h30, une patrouille des FAMa (Forces armées maliennes) est tombée dans une embuscade, tendue par les groupes armés terroristes dans le secteur de Diabaly, région de Ségou », a indiqué le secrétaire général du ministère de la défense et des anciens combattants le général Souleymane Doucoure, dans un communiqué.

Le bilan provisoire est de trois militaires tués et cinq autres portés disparus, précise la même source.

Cette attaque est la deuxième qui vise l’armée malienne en une semaine. Le 3 septembre courant, des hommes armés non identifiés ont tendu une embuscade à un détachement de l’armée malienne dans la région de Guiré, près de la frontière mauritanienne. Selon un bilan fourni par l’armée malienne, au moins 20 de ses soldats ont été tués dans l’attaque.

Source : Makani Info, 13 sept 2020

Tags : Mali, Terrorisme,