Ceuta : Une femme rentre au Maroc à la nage (vidéo)

Le Maroc continue de fermer ses frontières à ses propres citoyens. C’est ainsi qu’une femme marocaine piégée depuis des mois retourne au Maroc. Elle a risqué sa vie, mais a réussi son pari. Elle se trouve maintenant chez elle et entourée des siens.

Selon un média espagnol, une dame marocaine coincée à Ceuta depuis près de six mois a réussi mardi à atteindre le Maroc à la nage en longeant le brise-lames de Tarajal et devant le regard étonné des baigneurs qui se trouvaient sur place à ce moment-là et devenus témoins impromptus de cette véritable odyssée.

Avec beaucoup de difficulté, la femme a réussi à presque traverser la plage de Tarajal, traversant toute la partie qui est désormais interdite de la salle de bain en plaçant des balustrades. Non sans difficulté, il a réussi à atteindre le brise-lames, où les moments de plus grande tension ont été vécus en raison des difficultés qu’il a rencontrées pour pouvoir atteindre le bord du brise-lames et le traverser à la nage, tombant à l’eau quand il voulait escalader les brise-lames. .

Deux gendarmes qui se trouvaient dans le secteur lui ont lancé une bouée de sauvetage pour s’assurer qu’elle pouvait rester à flot le temps que le patrouilleur du service maritime arrive. Depuis la mer, des citoyens qui profitaient de cette journée d’été à bord de leur bateau, se sont approchés du lieu en suivant les indications des gendarmes alors que la femme avançait vers le côté marocain au cas où leur intervention serait nécessaire. Lorsque le bateau de patrouille basé dans la marina est arrivé, la dame avait déjà réussi à s’échapper, atteignant la terre de son pays.

Selon la même source, cette situation est plus habituelle aux hommes, mais les ressortissants en ont marre de l’indifférence du roi Mohammex VI au point de pousser les femmes aussi à faire pareil. Les vêtements que portait la protagoniste de ce col ont entravé ses mouvements dans la mer, mais tel est le désespoir qui marque ces gens qu’ils font ce qu’ils peuvent, même au péril de leur vie, pour retourner chez eux, ajoute la m^deme source.

 

Tags : Maroc, Ceuta, Melilla, coronavirus, convid 19,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.