Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France

Arrêtés lors d’une distribution d’aide alimentaire
Le calvaire des «sans-papiers» algériens en France

Le calvaire des « sans-papiers » algériens en Europe en général et en France en particulier s’est accentué depuis le début de la crise sanitaire. Cela au moment où le phénomène de l’immigration clandestine à destination de l’Europe est revenu en force ces dernières semaines avec un record enregistré à la veille de l’Aïd lorsque plus de 400 personnes ont débarqué en Espagne.

Karim Aimeur – Alger (Le Soir) – Plusieurs Algériens en situation irrégulière en France ont été arrêtés par la police au Havre, lors d’une opération de distribution d’aides alimentaires par une association humanitaire de soutien aux migrants.

L’affaire a soulevé une folle polémique et les médias locaux s’en sont saisis pour en faire une question d’opinion publique. Plusieurs associations et partis politiques locaux ont dénoncé « des arrestations arbitraires ». Les personnes arrêtées, dont le nombre n’a pas été précisé, cinq selon certaines sources, ont été libérées et selon les associations de défense de migrants, deux ont fait l’objet d’une retenue administrative et conviées à quitter le territoire français.

La préfecture n’a pas tardé à confirmer cette mesure sur les ondes d’une radio publique. Elle a expliqué que les effectifs de la police aux frontières du Havre ont procédé « de façon aléatoire au contrôle de l’identité de deux personnes circulant sur la voie publique qui se sont avérées être des ressortissants algériens». « Ces derniers ne présentant aucun document les autorisant à séjourner en France, ils ont été placés en retenue administrative et entendus pour vérification de leur droit au séjour et à la circulation en France. Ce n’est qu’à l’occasion de leur audition qu’ils ont fait valoir qu’ils venaient de récupérer des colis alimentaires dans les locaux de votre association.

Après analyse de leur situation administrative, les deux ressortissants algériens ont fait l’objet d’arrêtés préfectoraux d’obligation de quitter le territoire avec assignation à résidence sur la commune du Havre et ont été laissés libres », a précisé la préfecture, selon la presse française. Dans une lettre adressée au préfet suite à ces arrestations, des associations et formations politiques ont dénoncé « des arrestations arbitraires et indignes », insistant sur le fait que les Algériens arrêtés étaient venus récupérer un colis d’aide alimentaire auprès de l’association Entraide protestante du Havre. Elles ont condamné « très fermement ce procédé qui consiste à utiliser la proximité des lieux d’entraide et de solidarité pour organiser des arrestations de personnes en situation précaire ».

Pour elles, « ces arrestations ciblées encouragent les policiers à pratiquer la chasse au faciès des personnes qu’ils soupçonnent d’être étrangères en situation irrégulière ». La mésaventure de ces deux Algériens au Havre n’a rien de similaire avec une autre situation vécue par un autre Algérien sans-papiers à Grenoble. Un jeune prénommé Bilal a été décoré ce vendredi dans cette région pour un acte qualifié d’« héroïque ». Il a reçu la médaille de la Ville des mains du maire pour avoir participé, le 21 juillet, au sauvetage de deux enfants lors d’un incendie dans un appartement au 3e étage d’un immeuble de la ville.
K. A

Le Soir d’Algérie, 2 aout 2020

Tags : Algérie, sans papiers, migation, clandestins, régularisation,

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.