Maroc : Le journaliste Hamid Mahdaoui enfin libre après 3 ans en prison

Le journaliste Hamid Mahdaoui a été libéré dimanche 20 juillet après 3 ans en prison. Il a été accusé d’avoir reçu un appel téléphonique d’un inconnu l’informant de l’entrée prochaine de chars russes sur le territoire marocain. Il aurait dû informer les autorités.

Le directeur du site d’information Badil a été condamné par la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca à 3 ans de détention. Il a été détenu en juillet 2017 dans la ville rifaine d’Al Hoceïma alors qu’il couvrait un rassemblement du mouvement populaire rifain connu sous le nombre de « Hirak » (mouvement).

Il était poursuivi pour «non-dénonciation d’une tentative de nuire à la sécurité intérieure de l’Etat».

Pendant près de neuf mois, le fondateur de Badil a été auditionné aux côtés des militants du mouvement Hirak.

Il a fait l’objet d’une première condamnation à trois mois de prison ferme et 20 000 dirhams (soit 1 800 euros) d’amende pour «incitation d’individus à commettre des délits par des discours et des cris dans des lieux publics».

Tags : Maroc, presse, Hamid El Mahdaoui, Badil,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.