Selon Military Watch Magazine, l’Armée de l’Air algérienne « number one » en Afrique

L’Armée algérienne qui a entamé un plan de professionnalisation depuis quelques années déjà et renouvelé aussi ses flottes vieillissantes, collectionne les bonnes notes dans plusieurs domaines.

L’armée Egyptienne qui était jusque là «injouable» dans les airs avec son armada de chasseurs bombardiers et le savoir-faire opérationnel de ses pilotes de guerre, est désormais survolée par son homologue algérienne qui trône pour la première fois en tête du Top 5 des armées de l’air les plus puissantes en Afrique.

En effet, selon un classement élaboré par le site d’information spécialisé «Military Watch Magazine» les forces aériennes de l’ANP sont les meilleures en Afrique !

On y apprend ainsi dans ce classement qui souligne les points forts et les points faibles, que l’Armée nationale populaire (ANP) a doté ses forces aériennes des appareils les «plus redoutables en matière d’aviation militaire».

«Dotée donc de l’une des plus grandes flottes d’Afrique, l’armée de l’air algérienne combine des quantités d’armements modernes ; avec un niveau élevé de formation du personnel. Une formation qui s’effectue d’une manière qu’aucune autre armée de l’air sur le continent ne le fait», écrit le magazine.

Il en veut pour preuve que la flotte algérienne se compose «d’environ 45 chasseurs lourds Su-30MKA – un dérivé avancé de la génération 4+ du Su-30 Flanker, doté de capteurs puissants et se caractérise également par une performance de vol impressionnante et dispose de la possibilité d’engager toutes sortes de cibles avec un arsenal diversifié d’armes».

Niveau élevé de formation du personnel…

Military Watch Magazine souligne que l’Algérie a régulièrement retiré les anciennes générations d’avions beaucoup plus rapidement que toute autre flotte africaine, faisant d’elle « l’une des rares forces aériennes aux côtés du Soudan ; de l’Ouganda et de l’Afrique du Sud ; et la seule grande force aérienne du continent, à déployer une flotte entièrement composée de quatrième (4e) génération ; d’avions de combat.

Et s’il note une «seule faiblesse notable» de l’Algérie en termes de capacités de guerre aérienne, à savoir le «manque d’avions aéroportés d’alerte précoce», le site spécialisé estime que ceci pourrait être atténué par l’acquisition du KJ-500 ou d’une plate-forme moderne similaire.

«Combinée à une formidable flotte d’hélicoptères et au réseau de défense aérienne le plus dense et le plus moderne du continent ; l’armée de l’air algérienne n’a ainsi pas d’égale sur le continent africain», s’enthousiasme le magazine.

L’armée de l’air algérienne est talonnée par son homologue d l’Égypte avec à la tête de sa flotte le f-16 fighting falcon, suivie sur le podium par celle de l’Angola à la troisième place avec, lit-on, «comme principal atout son Chasseur de poids lourd Su-30». L’Éthiopie arrive à la quatrième place avec sa batterie de défense aérienne S-75 et le Maroc complète le Top 5 grâce à son chasseur français, Mirage F1.

Algérie1

Tags : Algérie, armée, Military Watch Magazine,

2 Replies to “Selon Military Watch Magazine, l’Armée de l’Air algérienne « number one » en Afrique”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.