La petite Maddie McCann aurait été vendue au Maroc (enquête)

Maddie McCann exclusif, parents accusés: « Ils ont menti »

Selon l’ancien inspecteur Gonçalo Amaral, le premier à enquêter sur la disparition de Maddie McCann, les parents de la jeune fille auraient menti.

Le mois dernier, les enquêtes sur l’affaire Maddie McCann ont subi un revirement brutal: selon la police britannique et allemande, le coupable de la disparition de la jeune fille britannique serait Christian Brueckner, un Allemand de 43 ans condamné pour viol et pédophilie. Cependant, les détails de l’affaire restent secrets pour le moment. Le procureur allemand qui traite l’affaire prétend avoir des preuves suggérant que Maddie a été tué, mais refuse de le partager jusqu’à ce que l’enquête soit terminée.

Ces derniers jours, plusieurs témoignages ont vu le jour, mais ce sont des hypothèses et des opinions personnelles, rien de vraiment concluant. L’ex-ami, par exemple, dit qu’il est certain qu’il aurait pu vendre le petit sur le marché noir au Maroc, tandis qu’un ancien collègue de travail a rapporté une phrase suspecte sur l’affaire MacCann qui permet de comprendre la personnalité de l’homme, mais pas sa culpabilité. Toutes ces informations nous permettent de reconstruire une mentalité tordue et donnent l’idée que Brueckner pourrait être capable de meurtre.

Au cours des dernières heures, cependant, une voix en dehors du chœur a émergé, celle de l’ancien inspecteur Gonçalo Amaral. L’homme a été le premier à enquêter sur la disparition de Maddie et a toujours soupçonné que ses parents étaient impliqués. N’ayant fait aucun progrès dans l’enquête, le détective a été démis de ses fonctions en 2008, mais il n’a jamais caché que ses principaux soupçons étaient les conjoints McCann.

Dans une récente interview avec un diffuseur local, Amaral a déclaré qu’il n’était pas convaincu que le coupable soit Brueckner. Lorsqu’on lui a posé la question, en fait, il a dit: « Pour prouver que c’était lui, il faudrait d’abord prouver que Maddie a été kidnappé ». Selon lui, la police allemande utiliserait le pédophile comme bouc émissaire et pour prouver sa version des faits, il a montré une photo de la camionnette jaune avec laquelle la jeune fille aurait été kidnappée. Sur cette photo, il est possible de voir qu’il ne s’agit pas de celui de Brueckner à l’époque.

Source : ViaggiNews.com, 24 juin 2020

Tags : Maddie McCann, Maroc, Brueckner,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.