OPEP : L’Algérie récolte le fruit de sa médiation

Cohésion et stabilité

L’Opep renoue avec l’ère de la stabilité qui a mis fin à toutes les incertitudes qui ont gravement altéré ses fondements unitaires et menacé ses intérêts vitaux. Jeudi dernier, réuni en visioconférence, conformément à l’initiative algérienne de tenir des réunions mensuelles jusqu’en décembre, le comité de suivi de l’accord de l’Opep (JMMC) a affiché une nette satisfaction des résultats obtenus en un temps record. Plus de 2 mois après l’accord historique du 12 avril, le marché retrouve son souffle et son dynamisme attesté par la tendance continue à la hausse des prix cotés, à la veille de cette rencontre capitale, à près de 43 dollars.

Le consensus de la famille des 13 de l’Opep et des 10 alliés, soutenus par la baisse de la production des Etats-Unis pour la 11e semaine consécutive, contribue efficacement à asseoir les conditions d’un retour à la «stabilité du marché entre l’offre et la demande».

Engagés dans la prolongation de la réduction massive de la première phase (9,7 millions de barils par jour en mai et juin) jusqu’en juillet (9,6 MBJ), les 23 de l’Opep+ font preuve d’une plus grande efficacité. Dans son évaluation des conditions du marché, le comité de suivi a relevé les signes d’amélioration qui se traduisent par le respect des quotas par une écrasante majorité des producteurs (87%), l’engagement des «mauvais élèves» de consentir des «compensations» et la baisse à son plus bas niveau depuis 2018 de la production américaine.

Cette situation est de nature à consolider les acquis dans la durée, de réduire le surplus et de renforcer un contrôle plus rigoureux sur l’offre et la demande. Le marché qui retrouve progressivement son équilibre s’appuie sur une dynamique de concertation pour une meilleure évaluation des niveaux de production et de conformité.

Les acquis de l’Opep+ sont indéniablement liés au «rôle pivot» de l’Algérie, salué de toute part pour sa capacité de médiation admise par tous les membres et les alliés. Assurant la présidence de la 179e conférence de l’Opep, elle a toujours répondu présent pour relever tous les défis et remettre sur les rails une organisation confrontée aux plus dures épreuves de son existence.
Horizons

Tags : OPEP, OPEC, pétrole, prix,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.