Algérie : le consul du Maroc à Oran était un espion

La Présidence confirme le renvoi définitif du Consul du Maroc à Oran qualifié «d’agent des services de renseignement»

Comme l’écrivait Algérie 1, il y a quelques jours, le désormais ex- consul du Royaume du Maroc à Oran, qui avait osé qualifier l’Algérie de «pays ennemi» a bel et bien pris un aller sans retour jeudi dernier vers Rabat.

En effet, la présidence de la République par la voie de son porte-parole, a confirmé ce mardi le départ de ce diplomate qui a accompagné la semaine dernière le rapatriement de 300 ressortissants marocains à partir d’Oran à bord de deux avions de la Royal Air Maroc (RAM).

«Le consul a quitté effectivement le territoire algérien. Il a dépassé ses limites », a déclaré aujourd’hui mardi le porte-parole de la présidence de la République Mohand Oussaid Belaid, au cours de la traditionnelle conférence de presse actuellement au siège de la Présidence.



« Nous avons demandé son départ. Son comportement était prévisible. Nous avons découvert que c’est un agent des services de renseignements marocains qui a été désigné consul à Oran pour d’autres raisons», a révélé M. Belaid, en soulignant que «la page de cet incident est tournée».
Voilà des éléments nouveaux qui confirment que la saillie inélégante et agressive du sulfureux diplomate marocain n’était finalement pas sortie malencontreusement de sa bouche mais bien assumée.

En précisant qu’il s’agissait d’un «agent des services de renseignement» et non pas un diplomate, le porte-parole de la présidence remet les pendules à l’heure s’agissant des propos de ce diplomate qui avait déclaré au sujet de l’Algérie en s’adressant à ses compatriotes à Oran: «Nous sommes dans un pays ennemi, je vous le dis franchement»,

Une déclaration tellement gravissime que le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, avait convoqué le lendemain l’ambassadeur du Maroc en Algérie pour lui faire savoir que le consul de son pays était indésirable en Algérie après les propos inacceptables qu’il tenus à Oran.

Algérie1, 9 juin 2020

Tags : Algérie, Maroc, Aherdane Boutaher, DGED, consul du Maroc à Oran,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.