L’Algérie n’est pas la Suisse

Qui-tue-qui, troubles de Ghardaïa, forcing pour la partition du pays, tentatives de détournement du Hirak, guerre électronique… Ils ont tout essayé.

En face, comme un roc incassable, l’Algérie a résisté et résiste. Il ne reste que la menace militaire !

Ils y pensent. Mais pourquoi ce déchaînement maintenant ? Serait-ce cet article de la Constitution qui propose de faire comme tous les pays du monde : autoriser l’armée à intervenir à l’extérieur ? Veulent-ils continuer à nous harceler et nous encercler sans que nous puissions éliminer ces menaces par de brèves interventions courtes et ciblées ? Pensaient-ils que nous resterions, pour l’éternité, la seconde Suisse ?

Publié par Maâmar Farah
Le Soir d’Algérie, 26.05.2020

Tags : Algérie, Hirak, constitution, armée,