Situation des femmes nomades au Maroc

Lettre ouverte au Secrétaire Général des Nations Unies
Objet : situation des femmes nomades au Maroc.
Des centaines de femmes nomades vivent au Maroc sous des tentes et dans des grottes. Elles se déplacent avec leurs familles à travers les montagnes et les plaines à la recherche de pâturages pour leurs troupeaux. Les conditions sont extrêmement difficiles cette année à cause d’une grave sécheresse et d’une sévère pandémie mondiale. Elles n’ont aucun soutien de la part du gouvernement marocain, alors que leurs troupeaux meurent de faim et de soif et que le marché connaît une dépression grave. Il ne leur reste pas d’argent pour nourrir leurs familles.
En plus, les autorités régionales, provinciales du sud au nord n’hésitent pas à les poursuivre ainsi que leurs enfants. Les autorités locales et les forces publiques les répriment, arrêtent leurs enfants et déclenchent des conflits entre eux et les paysans autochtones.
Après que ces femmes nomades aient dû quitter leurs terres riches en mines d’or et d’argent, exploitées par les sociétés multinationales, en particulier les sociétés canadiennes dans le sud et le sud-est, elles vivent avec leurs familles comme des réfugiées dans leur propre pays.
Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies,

Nous vous demandons d’intervenir auprès du gouvernement afin que ces femmes, leurs enfants et leurs troupeaux soient protégés et qu’ils soient aidés pour ne pas subir les conséquences de la pandémie du coronavirus.
Agadir le 17 avril 2020
Secrétaire Général

Amal Lahoucine 

Tags : Maroc, femme, égalité, genre, discrimination,