Algérie / Procès Hamel : les révélations de l’ancien directeur des domaines de Tipaza

Le procès de Abdelghani Hamel a repris ce samedi matin au tribunal de Sidi M’hamed. La journée a été consacrée à l’audition de Abdelghani Zaalane et Mohamed Boudiaf poursuivis en qualité d’anciens walis d’Oran dans cette affaire.

L’ancien directeur des domaines de Tipaza a été lui aussi auditionné, mais contrairement aux deux anciens ministres qui ont nié tous les faits qui leurs sont reprochés, Ali Bouamriane a révélé à la Cour les «pressions terribles» qu’exercait à son encontre chef de sûreté de la wilaya de Tipaza pour aider «les enfants de Hamel à obtenir ce qu’ils voulaient».

Ce dernier a également fait savoir que ces pressions étaient exercées pour que «les procédures d’octroie de deux terrains leurs soient accordés, mais j’ai refusé de signer les décisions car l’une de ces terres se trouvait dans une zone touristique et l’autre dans une zone agricole». Ali Bouamriane a également déclaré à la juge que des hommes d’affaires et d’anciens responsables de cette wilaya «multipliaient eux aussi les interventions pour l’obtention d’avantages».

L’ancien ministre des travaux publics, Abdelghani Zaalane, a pour sa part reconnu avoir signé une décision d’octroie de deux terrains au profit de Chafik et Ameyar Hamel affirmant que leur «dossier était complet et légal». Mohamed Boudiaf, ancien ministre de la santé, a quand à lui nié avoir signé toute décision avantageant les enfants de Abdeghani Hamel.

Tags : Algérie, Hamel, Zaalane,Chafik, Ameyar,

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.