Maroc – Mohamed VI, roi divorcé avec 5,7 milliards de dollars, 600 véhicules et 12 palais

Le roi du Maroc n’a jamais caché son mode de vie ostentatoire ni son désir de ressembler à un roi moderne, loin du conventionnalisme. À plus d’une occasion, il a fait les gros titres à cause de ses caprices opulents (comme la montre aux mille diamants qu’il portait il y a quelques jours), de sa façon de s’habiller et même de son mariage raté avec la princesse Lalla Salma, qui n’a pas été vue depuis un an.

Il est le fils de Hassan II et depuis son intronisation il y a 19 ans, sa fortune ne fait qu’augmenter. Selon le magazine Forbes, il possède 5,7 milliards de dollars, ce qui en fait l’un des monarques les plus riches du monde, le cinquième homme le plus riche du continent africain et, bien entendu, l’homme qui a le plus d’argent au Maroc.

Mohamed VI possède également un autre type de patrimoine: les palais, symbole de la magnitude des fortunes monarchiques depuis des années, et possède douze sous son nom et son domaine. Le plus grand, Dar-al-Mahkzen, est situé dans la capitale, Rabat, et se dresse comme une ville à part entière. Il est conçu de manière à satisfaire tous les besoins de la famille: cimetière, centre médical, abattoir, écuries, piscines, terrains de tennis ou de golf et même une forêt.

À cela s’ajoute sa collection de plus de 600 véhicules. Tout cela dans un pays où, malgré sa croissance économique au cours de la dernière décennie, la population est toujours soumise à la pauvreté, au machisme et à un faible niveau d’éducation.

Sa vie privée n’est pas à l’abri du scandale non plus. Son mariage raté avec la princesse Lalla Salma a suscité toutes sortes de rumeurs. L’arrivée à la cour de Salma marqua un avant et un après dans les coutumes rigides du palais. En fait, elle est devenue la première épouse d’un souverain marocain à qui un titre royal a été accordé et qu’il a présentée sans voile. Un autre détail qui a impressionné les Marocains est la décision du roi de dissoudre le harem royal, symbole historique du pays. Toutes les concubines de son père, feu Hassan II, ont dû quitter le palais et ont été relogées dans des maisons et des appartements, avec une pension viagère inclue.

Pour l’instant, Lalla Salma est «disparue» depuis le 12 décembre 2017, bien qu’une journaliste marocain ait affirmé l’avoir vue il y a quelques semaines à Portofino, en Italie, avec ses deux fils: l’héritier du trône, Moulay Hassan et Lalla Khadija. En outre, il y a quelques mois, ils ont déclaré que le roi Mohamed VI et son clan lui avaient donné une fortune pour vivre splendidement, dans un ostracisme absolu, bien sûr, et sans pouvoir parler de sa relation avec le monarque.

Source : Informalia
Tags : Maroc, Mohammed VI, Lalla Salma