Délires marocains à cause de la réunion du Conseil de Sécurité sur le Sahara Occidental

Le 18 octobre 2016, le Conseil de Sécurité a rendez-vous avec le rapport habituel sur le Sahara Occidental. Il écoutera les briefings des deux Envoyés du Secrétaire Général pour le Sahara Occidental, Christopher Ross et Kim Bolduc.
Cette réunion a lieu au moment où le Maroc est arrivé très loin dans son conflit avec l’ONU. La MINURSO n’a pas atteint sa pleine capacité opérationnelle après l’expulsion par le Maroc plus de 70 de ses memebres civils, Rabat refuse de recevoir Christopher Ross et l’empêche de visiter les territoires occupés du Sahara Occidental et l’invasion de El Guergarate, territoire sous contrôle du Front Polisario. 
Conscientes de leurs dépassements, les autorités marocaines savent pertinemment que les délibérations du Conseil de Sécurité seront entourées de beaucoup de tension. Pour baisser la pression qui pourrait s’en dégager des débats, le Maroc fait recours à l’escalade en agitant la menace d’un conflit armé avec l’Algérie. Une menace qui au fil du temps a perdu de la crédibilité,