Des représentants du Sahara Occidental discutent des droits de ce peuple aux Universités de Murcie et Cartagène UMU et UPCT

Cartagena, Octobre 17 (EFE) .- Une quinzaine de représentants institutionnels du peuple sahraoui discutera cette semaine du conflit qui les oppose au Maroc et organiseront un rassemblement pour exiger l’autodétermination et le respect des droits de l’homme au Sahara Occidental.
Ils le feront dans le cadre des sixièmes journées organisées par les Universités de Murcie (UMU) et l’Université Polytechnique de Carthagène (UPCT) qui auront lieu du 18 au 21 Octobre.
L’événement central des journées aura lieu le 20 Octobre à 20 h avec une concentration à Molina de Segura pour exiger l’autodétermination du peuple sahraoui et le respect des droits de l’homme.
Les journées débuteront demain avec l’installation d’une tente á l’intérieur de l’UPCT dans laquelle il y aura des informations sur la cause sahraouie, des dégustations de thé et des ateliers de peinture de la peau avec du henné, une plante.
Les colloques seront aussi inaugurés demain par le délégué du peuple sahraoui dans la région de Murcie, Mohamed Labat; le représentant de la Ligue des étudiants et des jeunes Sahraouis, Labat Saleh et le président de l’Association des Amis du peuple sahraoui Sourire sahraoui et professeur de psychologie à l’Université de Murcie Juan Jose Lopez Garcia.
Parmi les intervenants lors de cette journée le représentant du Secrétariat national du Front Polisario et délégué pour l’Espagne, Jira Bulahi, et le vice-recteur des Etudiant de l’UPCT, Sergio Amat.
Demain, il y aura aussi una table ronde sur le travail des femmes sahraouies dans la lutte de leur peuple où interviendra Jira Bulahi, la responsable de la Ligue de jeunes et Etudiants sahraouis et élève de l’UMU Ghalia Malaynine, la secrétaire de l’association solidarité avec le Sahara del Mar Menor, Fuensanta Postigo, et la représentante du Mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui, Lorena Lorca.
Le 19 Octobre, les femmes seront à nouveau protagonistes avec une table ronde dans le campus de l’Université de Murcie à Espinardo sur l’autonomisation des femmes pour la lutte et la liberté, avec la représentante de l’Union nationale des femmes sahraouies et étudiante de l’UMU Jadjuni Mohamed, la représentant de la Ligue des jeunes et des étudiants sahraouis et élève de cette université Fatimetu Fah Omar et le professeur de travail social de cette institution Conrado Navalón.
Pour terminer, le 21 Octobre, la journée será dédiée au droit à l’autodétermination et les droits de l’homme dans les territoires occupés avec une table ronde dans le campus de La Merced dirigée par le procureur et secrétaire de l’Association internationale des juristes Felipe Briones, la professeur de droit constitutionnel et Ordre Juridique Teresa Vicente, celle de psychologie Juan Jose Lopez et l’activiste sahraouie Hasanna Aalaya.