Yassine Mansouri & Cie sous le choc

Selon le site Soumoud, ce lundi matin, ce qui s’appelle presse électronique au Maroc a choisi le silence des cimetières prouvant ainsi à ceux qui ont encore un petit doute, sa dépendance des services secrets du Makhzen.
La situation dans la zone de El Guergarate risque d’exploser d’un moment à l’autre. Cependant, c’est le silence radio chez cette presse, toujours prête á chanter les fanfarrinades du régime marocain, ajoute le site sahraoui. Elle attend peut-être que Yassine Mansouri et ses copains se réveillent du choc provoqué par l’audacité de la décision du Front Polisario de remettre le Makhzen à sa place dans la région de El Gargarate.
Le silence de la presse marocaine reflète le degré de confusion qui a envahi les cercles de décision au Maroc suite à la décision des autorités sahraouies de d’envoyer des unités de l’armée sahraouie pour mettre fin aux travaux d’asphaltage menées par l’occupation marocaine pour en faire un passage sécurisée vers la frontière mauritanienne à travers la zone tampon.
La confusion de ceux qui dictent au roi malade ses sorties, habitués à ne pas compter sur la présence de l’armée sahraouie sur sa terre et qu’elle a le droit de riposter à toute violation du cessez-le-feu si la MINURSO ne remplit pas dûment sa mission.
Reconforté par l’idée erronée qui veut que la guerre a été abandonnée á jamais et que le bras de fer sur le Sahara Occidental s’est déplacé vers les coulisses du Conseil de Sécurité où la France s’est érigé contre toute résolution condamnant les pratiques marocaines qui menacent la paix et la sécurité dans la région, et non pas sur le territoire sahraoui.
Le Maroc a limité la capacité de travail de la MINURSO, persisté dans l’obstruction des efforts du Secrétaire Général de l’ONU et de ses deux envoyés Personnel et Spécial, continue de violer les droits de l’homme dans les zones occupées du Sahara Occidental et de spolier ses ressources naturelles. L’arrogance et le soutien de la France lui ont fait croire qu’il pouvait changer le statu quo dans la région de El Gargarate dont il voulait faire un passage vers la localité de La Güera, comme s’il était le seul acteur sur le terrain.