Moroccoleaks : Un rapport conjoint HCR/PAM rappelle au Maroc son statut de « occupant de la terre du Sahara Occidental »

Dans une note du 02 mai 2014, Mohammed Amine Belhaj, Directeur des Questions Globales au ministère marocain des affaires étrangères, rappelle à l’ambassadeur du Maroc à Genève que « le rapport intitulé « nutrition Survey / Western Sahara Refugee Camps, Tindouf, Algeria / Report on Nutrition and Anaemia Intervention Impact Analysis » n’a pas été retiré du site Internet du Polisario (http://www.arso.org/index.htm) ni du site « Norvegia support committee for Western Sahara  » (http://vest-sahara.no/a49x2018)). De même les emblêmes du HCR eet du PAM figurent toujours sur la page de couverture du rapport ».
« Il sied de rappeler que le rapport en question contient des informations tendanncieuses sur la question nationale, dont notamment le fait que le Maroc est qualifié « d’occupant de la terre du Sahara Occidental », ajoute la note.

Donc, le Maroc a demandé au HCR de retirer ce rapport!

Suite aux plaintes marocaines, une nouvelle  version a été publiée, Elle contient 27 modifictions para rapport à l’ancienne version. Tous les changements ont effacé le mot « Western Sahara » du rapport. Le mot « Morocco » a aussi été supprimé de la version finale. Dans la plupart des cas, le mot « Western Sahara » a été remplacé par « Saharawi » ou a été tout simplement effacé.

Selon le Comité Norvégien de soutien au Sahara Occidental, il s’agit de la première fois où l’étude du HCR sur la nutrition des réfugiés évite de citer le nom du territoire d’origine des réfugiés.
Suite aux modifications, le nouveau titre du rapport est devenu : «  »Nutrition Survey Saharawi Refugee Camps, Tindouf, Algeria ».

Depuis, le HCR ne cesse de céder face aux pressions du gouvernement marocain. Ce dernier décrit le Haut Commissaire pour les Réfugiés, Antonio Guterress comme un « ami du Maroc ». Guterress n’a pris aucune mesure contre son chef de Cabinet suite aux déclarations qu’il a faites à l’ambassadeur marocain à Genève. Des déclaration qui ont été révélées par le cyber-activiste Chris Coleman24.

Lien pour télécharger la note marocaine