L’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE) refuse d’intégrer le Sahara Occidental au Maroc dans son système d’information

L’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), sise à Paris, refuse d’intégrer les données relatives au Sahara Occidental dans le fichier des données du Maroc.
Selon une note envoyée le 04 juillet 2014 par Azzeddine Farhane, Directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales au ministère marocain des affaires étrangères, l’OIE, dans une lettre de réponse adressée au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime datée du 02 octobre 2006, a affirme que « en tant que Organisation Intergouvernementale, elle est tenue de suivre les recommendations des Nations Unies pour les questions de reconnaissance et de souveraineté territoriale », et que par conséquence elle « ne peut saisir sur le système WAHIS que les informations sanitaires des parties du territoire marocain reconnues par les Nations Unies ».