Sahara Occidental : Une agression double

Le 5 août 1979, la Mauritanie a mis fin à son occupation de la région sahraouie du Rio de Oro avec la signature de l’accord de paix d’Alger. Une signature qui implique une reconnaissance tacite du Front Polisario comme légitime représentant du peuple du Sahara Occidental et qui enterrait à jamais les causes de conflit entre les peuples frères mauritanien et sahraoui.
Cet accord constituait le tir de grâce à l’accord Tripartite de Madrid qui fut utilisé comme « cadre légal » pour justifier l’invasion et l’occupation du Sahara Occidental par le Maroc et la Mauritanie.
Cependant, Hassan II, rancunier et assoiffé de sang, a envoyé son armée le territoire que les combattants venaient de libérer en livrant des batailles qui resteront à jamais dans les annales de l’histoire de la bravoure des peuples en quête de liberté.
Ainsi, le Maroc menait sa deuxième agression contre le peuple sahraoui guidé par la haine et la jalousie de ses conquêtes. Les combattants sahraouis ont veillé à ce que Hassan II soit enterré sans voir son rêve devenir réalité. Le rêve du contrôle définitive du territoire sahraoui et de ses énormes richesses. 
La résistance des lionceaux sahraouis veillent actuellement à ce que son fils, Mohammed VI, aille dans l’autre monde avec le goût amer de la défaite et l’amertume.