Le Makhzen crache son vénin sur la Mauritanie

Aveuglée par l’obsession du royaume de s’assurer les richesses du sol du Sahara Occidental, la presse marocaine, inspirée par des notes émanant des services de Mourad El Ghoul et son chef Yassine Mansouri, s’est mobulisé de nouveau et donné libre cours à sa penne sournoise pour cracher toute l’animosité enfouie contre la Mauritanie.
Se sentant offusqué par la teneur du succès enregistré sur le plan de l’organisation du dernier Sommet arabe à Nouakchott qui a pris de court l’arrogance du Makhzen marocain, les plumitifs de la DGED ont donné libre cours à leur imagination basée sur la supposée et éventuelle hypothèse du confort des hôtels marocains dont le design est spécialement conçu pour les plaisirs sexuels des Emirs du Golfe et de la Péninsule Arabique et des pervers européens, français en particulier venus exploiter le malheur des marocains vivant dans la misère.
Le régime marocain, pour sa part, ne cache plus son animosité envers les autorités mauritaniennes. Au moment, où le roi du Maroc décorait le défunt journaliste mauritanien Mohamed Bahi en remettant le wissam royal à sa veuve, l’ambassade du Maroc à Nouakchott fêtait l’anniversaire du trône en l’absence de représentants du parti du président Mohamed Ould Abdelaziz.