Les autorités d’occupation empêchent par la force une manifestation contre le pillage des ressources du Sahara Occidental

El Aaiun, 27 juillet 2016 .- Les autorités d’occupation marocaines ont renforcé leurs mesures de sécurité et renforcé leur présence dans toutes les rues et avenues qui aboutissent à l’Avenue de Smara où était prévue une manifestation convoquée par la Coordination des associations des droits de l’homme de la ville d’El Aaiun occupée.
Selon le correspondant d’Equipe Média, des éléments des services des Renseignements Généraux (RG) et de la DGST ont renforcé la surveillance des logements utilisés par les caméras des journalistes pour documenter les violations des droits de l’homme perpétrés par les forces d’occupation. Jusqu’à mercredi, les mesures de sécurité prises par le Maroc ont réussi à empêcher l’organisation de la manifestation.
La police a arraché une pancarte que les deux activistes Ali Saadouni et Noureddine Argoubi portaient. Salmia Limam, Zayna Chtouki, Bomba Lefqir, Fahim Ali Salem, appelé Brouto, et Abdelaziz Byaye ont été violentés par les forces de répression.
La Coordination des Associations des Droits de l’homme de le ville occupée d’El Aaiun avait appelé les citoyens, il y a quelques jours, à manifester mercredi 27 juillet pour condamner le pillage par le Maroc des ressources sahraouies.
Source : Equipe Média. 27 juillet 2016