Sahara Occidental : La dernière blague de l’Elysée

Le délai donné par le Conseil de Sécurité au Maroc pour rétablir la pleine fonctionnalité de la MINURSO expire ce 30 juillet 2016.

Personne ne peut donner un chiffre précis sur le nombre de fonctionnaires de la MINURSO qui ont regagné leurs postes de travail au Sahara Occidental. Certaines sources avancent le chiffre de 25.
Mme Kim Bolduc, cheffe de la MINURSO et Hervé Ladsous, directeur du département du maintien de paix de l’ONU informeront verbalement le Conseil de Sécurité sur les développements de la situation et l’application de la résolution 2285 (2016) qui exige le retour du personnel civil de la mission expulsé par Rabat dans un délai de trois mois.
Il est clair que le Maroc n’a pas l’intention de se plier á la volonté de la communauté internationale. 
La France, principale allié du Maroc, n’est pas près de réprimander Rabat ni de le rappeler à l’ordre. Loin de là, elle tente de faire passer une résolution qui félicite le Maroc pour avoir permis le retour de 25 employés de la mission. C’est la dernière blague de l’Elysée venue de New York. D’autres suivront sans doute dans le cadre d’un plan français visant à attiser le feu de la discorde dans la région.